Jordanie

Le Royaume hachémite de Jordanie a signé un important accord de libre-échange (ALE) avec les États-Unis (ÉU) en 2000, une entente stratégique pour les ÉU. Toutefois, l’une des conséquences les mieux documentées de cet accord sont les mauvaises conditions de travail dont souffrent les travailleurs migrants dans les usines américaines en Jordanie.

Alors que le gouvernement jordanien a tenté d’améliorer son image en réponse aux critiques des groupes de défense des droits de la personne et des travailleurs, il a aussi conclu des ententes avec d’autres États, incluant l’Union européenne (UE, dans le cadre du processus de Barcelone), l’Association européenne de libre-échange (AELE), la Palestine et la Syrie. En 2004, la Jordanie a signé un ALE avec Singapour et, en 2008, avec le Canada (qui n’a toujours pas été ratifié). En 2010, un accord à quatre à été signé avec la Syrie, la Turquie et le Liban.

Le gouvernement négocie actuellement avec l’Irak, le Kazakhstan et le Pakistan, et cherche activement à conclure des ALE avec le Mercosur et la Russie. La Jordanie est également membre de l’Accord d’Agadir et de la Grande Zone arabe de libre-échange (GAFTA).

dernière mise à jour : mai 2012


Voir plus

Voir moins