États-Unis-Bahrein

En mai 2004, après seulement quatre mois de pourparlers, les négociateurs commerciaux des États-Unis et du Bahreïn ont conclu un accord de libre-échange entre les deux pays. L’accord a été signé par le représentant des États-Unis au commerce Robert Zoellick et le ministre des Finances et de l’Économie nationale du Bahreïn, Abdulla Hassan Saif en septembre 2004.

La ratification, puis l’entrée en vigueur de l’accord devaient se faire une fois que le Bahreïn aurait assurer à Washington qu’il « n’encourage plus le boycott des produits israéliens ».

L’accord de libre-échange est entré en vigueur le 1er août 2006. Deux ans plus tard, le gouvernement a affimé que les impacts les plus positifs de l’accord de libre-échange étaient l’amélioration de l’image du Barheïn aux États-Unis et l’accélération des changements aux politiques intérieures du pays. Les critiques, quant à elles, font état d’une détérioration rapide du surplus commercial du pays avec les États-Unis. L’AFL-CIO a demandé au gouvernement états-unien de se retirer de l’accord en raison d’inquiétudes concernant les droits de la personne et des mises à pied massives dans le secteur public.

dernière mise à jour : mai 2012


Voir plus

Voir moins