ALE des États-Unis

Les ALE des États-Unis sont, comme ceux de l’Union européenne, parmi ceux qui suscitent le plus de changements substantiels dans les politiques sociales et économiques de différents pays, ou de façon légale permettent d’ouvrir la voie à cet effet. Ces accords mettent en place des normes favorables aux entreprises américaines concernant les privilèges pour les investisseurs, la protection de l’environnement, les droits des travailleurs, la propriété intellectuelle, la déréglementation du secteur des services et la privatisation en générale, peu importe le pays avec lequel l’accord est conclu.

Quelques ALE sont plus étendus que d’autres, les plus récents étant les plus englobants. En plus, ces accords suivent un modèle qui dicte que l’entente la plus vigoureuse et la plus récente sert à orienter les prochaines.

Avant l’année 2000, les États-Unis n’avaient que trois ALE de vaste portée à son registre, ceux avec le Canada, le Mexique et Israël.

Depuis, les États-Unis ont conclu des ALE avec l’Australie, le Bahrein, le Chili, la Colombie, la Corée du Sud, la Jordanie, Oman, le Maroc, Singapour, le Panama, le Pérou, et les six pays membres du CAFTA (le Costa Rica, la République Dominicaine, le Salvador, le Guatemala, le Honduras et le Nicaragua). Les accords avec la Colombie, la Corée, l’Oman et le Panama ne sont pas encore ratifiés,

Faute d’un ALE complet, un accord intermédiaire sur le commerce et l’investissement a aussi été signé avec les cinq pays membres de l’Union douanière de l’Afrique australe (l’Afrique du Sud, le Botswana, le Lesotho, la Namibie et le Swaziland).

Les États-Unis négocient actuellement des ALE avec : la Malaisie, la Thaïlande et les Émirats arabes unis. Les pays dans la mire de Washington pour de futurs pourparlers en matière d’ALE incluent l’Algérie, l’Égypte, la Tunisie, l’Arabie Saoudite et le Qatar.

Des lobbies industriels et d’autres groupes de pression militent pour des ALE américains avec l’Inde, le Japon, le Taiwan et l’Union européenne. Fin 2008, les Etats-Unis ont décidé (avec l’Australie, le Pérou et le Vietnam) d’entamer des négociations pour un ALE avec les pays membres du Partenariat Economique Trans-Pacifique (TPP).

dernière mise à jour : mai 2012


Voir plus

Voir moins