ALECA, Production d’électricité et énergies renouvelables : Quel avenir pour la STEG et la transition énergétique en Tunisie ?

JPEG - 108.3 kb

Observatoires Tunisien de l’Economie | 20 février 2019

ALECA, Production d’électricité et énergies renouvelables : Quel avenir pour la STEG et la transition énergétique en Tunisie ?

par Imen Louati

Introduction Depuis le lancement officiel du début des négociations de l’Accord de Libre-Echange Complet et Approfondi (ALECA) entre la Tunisie et l’Union Européenne (UE) en octobre 2015, l’asymétrie entre les leviers de négociation de la Tunisie et ceux de l’UE est de plus en plus frappante et questionne l’utilité même de la négociation pour la Tunisie. Connu sous l’acronyme ALECA, cet accord fait partie de la nouvelle politique européenne de voisinage (NPEV) et s’ajoute à l’Accord d’Association (AA) entre la Tunisie et l’UE, l’objectif étant d’étendre la libéralisation du commerce à l’alignement aux normes et législations européennes. Ainsi, son caractère Complet et Approfondi engagera la Tunisie dans des changements irréversibles de ses politiques publiques nationales.

L’ALECA proposé par l’UE se négocie autour de deux secteurs, à savoir l’agriculture et les services. Dans ce papier nous attirerons l’attention sur le secteur de l’énergie en analysant les dispositions de l’ALECA avec une attention particulière pour le chapitre concernant « Energies et matière première » et plus particulièrement les implications en termes de production d’électricité, d’énergies renouvelables et de stratégie énergétique en Tunisie.

Lire le rapport (pdf)

keywords: