Incertitude sur la signature des APE

L’Express de Madagascar | 22.08.2008

Incertitude sur la signature des APE

Les Accords de partenariat économique (APE) devront être signés à la fin de l’année. Aboutir à des résolutions communes semble difficile.

Lantoniaina Razafindramiadana

La signature des Accords de partenariat économique (APEs) à la fin 2008 entre les pays de l’Afrique, des Caraïbes et Pacifique et de l’Union européenne (UE) n’est pas certaine.

Pour les pays membres du groupe Afrique orientale et australe (AfOA), les négociations entre les États membres s’avèrent difficiles car chacun à ses priorités.

« Je ne peux pas promettre qu’on aboutira à un consensus avant la date du 31 décembre, car les négociations sont rudes. Toutefois, des efforts importants seront déployés », avance Moses Tekera, représentant du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa).

C’était hier à la réunion de l’AfOA qui se tient du 21 au 26 août au Carlton.

L’élaboration d’une liste unique des produits sensibles est nécessaire. Or, ceux-ci diffèrent selon les pays. Sur les 16 pays de l’AfOA, 10 dont Madagascar, ont paraphé l’Accord intérimaire en décembre 2007, vu l’impossibilité de la conclusion des accords dans le délai prévu.

Calendrier maintenu

Chacun a déjà soumis sa propre liste. Chaque pays a sa priorité. Les uns s’intéressent au marché ou aux services, d’autres priorisent l’agriculture et le développement.

« Madagascar a opté pour le volet développement visant l’amélioration des infrastructures de production », a cité Ivohasina Razafimahefa, ministre de l’Économie, du commerce et de l’industrie.

Une autre réunion est prévue au mois de septembre pour faire avancer les résolutions.

Du côté de l’Union européenne, le calendrier est maintenu. « Les APE définitifs doivent être signés à la fin de l’année », annonce un technicien. L’Ambassadeur européen, absent du pays, ne peut pas se prononcer sur la question.

Si la signature ne se fait pas, les Pays moins avancés pourront toujours exporter des produits sans droits de taxe dans le cadre du système Tout sauf les armes.

Les pays en développement bénéficieront du système généralisé de préférence. Par contre, l’assistance technique, ainsi que les appuis dans le volet de développement tomberont à l’eau.

keywords: