L’ALECA et les exportations subventionnées de céréales de l’UE28 en Tunisie

JPEG - 67.7 kb

SOL | 11 mai 2019

L’ALECA et les exportations subventionnées de céréales de l’UE28 en Tunisie

par Jacques Berthelot (jacques.berthelot4@wanadoo.fr)

Les négociations d’un Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) entre l’UE et la Tunisie ont été lancées le 13 octobre 2015, pour élargir l’accord d’association UE-Tunisie en vigueur depuis 1998, qui a créé une zone de libre-échange entre l’UE et la Tunisie pour les produits industriels. Selon la DG Commerce, "il s’agit de créer de nouvelles opportunités de commerce et d’investissement, notamment pour l’agriculture et les services, et d’assurer une meilleure intégration de l’économie tunisienne dans le marché unique européen, notamment de rapprocher la législation tunisienne de celle de l’UE dans les domaines liés au commerce".

L’UE est le premier partenaire commercial de la Tunisie, avec 64 % de ses échanges en 2017 : 78,5% des exportations tunisiennes vont à l’UE et 54,3% des importations viennent de l’UE. Le solde des échanges totaux est excédentaire pour l’UE de 1,5 Md€ en 2018 mais déficitaire de 115 M€ pour les échanges agricoles grâce aux fortes exportations d’huile d’olive de la Tunisie.

Mais le PIB par tête de l’UE28 (29 952 €) était en 2017 9,6 fois supérieur à celui de la Tunisie (3 061 €).

Selon le projet d’accord "En ce qui concerne la libéralisation des droits de douane sur les produits agricoles, les produits de la pêche et les produits agricoles transformés, les deux parties déclarent leur volonté d’offrir une libéralisation importante, avec quelques exceptions de chaque côté. Afin d’augmenter la transparence du processus de libéralisation, l’approche de la "liste négative" sera appliquée. Une telle liste couvrira uniquement les produits sensibles, non libéralisés, qui nécessitent un traitement spécifique".

Lire la suite (pdf)

source: SOL