L’Alliance du Pacifique désireuse de mettre en place le RCEP (président péruvien)

PNG - 808.9 kb

CRI | 11 mars 2017

L’Alliance du Pacifique désireuse de mettre en place le RCEP (président péruvien)

(Xinhua) Le président péruvien Pedro Pablo Kuczynski a déclaré jeudi soir que l’Alliance du Pacifique (Chili, Colombie, Mexique et Pérou) était enthousiaste à l’idée que le Partenariat économique régional global (RCEP) devienne une réalité.

Lors d’une conférence de presse, M. Kuczynski a affirmé à Xinhua que le Pérou était prêt à rejoindre cet accord de libre-échange entre 16 pays autour de l’océan Pacifique, seul ou avec ses partenaires de l’alliance.

"Nous avons un accord de libre-échange avec la Chine, et nous avons des accords similaires avec la Corée du Sud, le Japon, la Thaïlande et Singapour. Nous allons essayer de les élargir avec l’alliance. Cependant, tous les membres de l’alliance n’ont pas de tels accords. (...) Lors du sommet de Cali, dans deux mois, nous verrons comment faire face (à ce problème). Evidemment, nous préférerions le faire par l’intermédiaire de l’alliance", a soutenu le président.

Les présidents des quatre pays membres de l’Alliance du Pacifique ont organisé jeudi une réunion audiovisuelle, au cours de laquelle ils ont confirmé leur volonté d’étendre les relations avec l’Asie du Sud-Est, d’établir des liaisons avec le groupe Mercosur et avec l’Equateur, tout en éliminant les droits de douane au sein de l’alliance.

En ce qui concerne les investissements étrangers, M. Kuczynski a déclaré que tous les pays sont invités à investir au Pérou, qu’ils soient d’Asie, d’Amérique ou d’Europe.

source: CRI