La 2e phase de l’APE Cameroun-UE entre en vigueur le 4 août 2017

JPEG - 75.2 kb

Cameroon-Info | 21 juin 2017

La 2e phase de l’APE Cameroun-UE entre en vigueur le 4 août 2017

Par Otric NGON

Cette phase des APE sera caractérisée par une augmentation du niveau de démantèlement tarifaire sur les produits de 1er groupe, essentiellement de consommation pour les ménages.

L’administration douanière camerounaise vient de réunir à Douala, la capitale économique, des opérateurs économiques afin de préparer l’entrée en vigueur, le 4 août prochain, de la 2e phase des accords de partenariat économique entre le Cameroun et l’Union européenne. Ces accords visent à terme, à créer une zone de libre-échange entre ces deux partenaires commerciaux, à l’horizon 2023, tel que le rapporte le magazine économique Investir au Cameroun.

Cette phase des APE sera caractérisée par une augmentation du niveau de démantèlement tarifaire sur les produits de 1er groupe, essentiellement de consommation pour les ménages. Leurs droits de douane seront réduits de 25%, l’année dernière à 50%, à partir du mois d’août prochain.

Dans le même temps, apprend-on, cette seconde étape marquera le déclenchement du démantèlement tarifaire sur les produits du 2e groupe importés des pays de l’Union européenne.

Ainsi, les équipements, machines et outils destinés aux unités de production locales, verront leurs tarifs douaniers, être réduits de 15%, à compter du 4 août 2017. Toute chose qui contribuera à diminuer un peu plus les recettes douanières du pays, dans un contexte économique plutôt difficile pour le Trésor public.

L’application de l’accord de Partenariat Economique (APE) bilatéral entre le Cameroun et Union Européenne, ratifié par le Parlement camerounais au cours de sa session ordinaire de juin 2014, et entré en vigueur le 4 août 2016. En septembre de la même année, l’on déplorait déjà d’imports maques à gagner, côté Camerounais.

Le Comité chargé du suivi de la mise en œuvre de l’APE bilatéral Cameroun-UE a révélé que «du 4 août au 4 septembre 2016, le manque à gagner global en termes de recettes douanières pour le Cameroun est évalué à 51,485 millions FCFA». Toujours selon le Comité, «la perte par déclaration est de 476 714 FCFA et fluctue fortement en fonction des volumes et droits de douane en cause».

keywords:
source: Cameroon-Info