La Palestine veut adhérer à l’accord d’Agadir

Aujourd’hui le Maroc | le 4-6-2007

Par : MAP

La Palestine veut adhérer à l’accord d’Agadir

Lors du «Forum Maroc-Palestine des entrepreneurs», des opérateurs économiques palestiniens ont souhaité voir leur pays adhérer à l’accord d’Agadir.

Des opérateurs économiques palestiniens ont émis le souhait de voir leur pays adhérer très prochainement à l’accord de d’Agadir, signé entre le Maroc, la Jordanie, la Tunisie et l’Egypte, et portant création d’une zone de libre-échange entre les pays arabes méditerranéens.

Ce désir de s’allier à l’accord d’Agadir, initié par le Maroc dans le cadre de sa vocation claire de consolider la complémentarité entre l’ensemble des économies des pays arabes, a été formulé lors du «Forum Maroc-Palestine des entrepreneurs», organisé, jeudi à Casablanca, par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), en collaboration avec la Fédération générale des industriels palestiniens.

Animée par Hamad Kassal, vice-président de la CGEM, et Wassef Mansour, ministre plénipotentiaire à l’ambassade de l’Etat palestinien à Rabat, cette rencontre a été une occasion pour les membres de la délégation palestinienne de s’informer des mégaprojets en cours de finalisation ou programmés notamment à Casablanca.

M. Kassal a réitéré à cette occasion la volonté de la CGEM de partager et de mettre à la disposition des opérateurs économiques palestiniens l’expérience marocaine acquise dans la conception et le montage technique et marketing des PME/PMI, pour contribuer à la relance de l’économie palestinienne, détruite par la machine militaire israélienne.

Et d’ajouter que la CGEM ne ménage aucun effort pour contribuer à la levée de l’embargo imposé par Israël, précisant que tout engagement de l’organisation patronale envers le peuple frère palestinien ne peut que verser dans la position officielle d’un Maroc, qui était historiquement, et demeurera toujours, le défenseur infatigable du droit légitime du peuple palestinien pour accéder à son indépendance et avoir son Etat souverain.

Le secrétaire général de la Confédération générale des industriels palestiniens, Sayel Al-Joundi, a pour sa part émis le souhait d’établir un partenariat maroco-palestinien portant sur le développement de l’industrie du marbre, destinée à l’exportation à partir du Maroc. Il a mis l’accent sur la qualité de la longue expérience acquise en la matière par les professionnels palestiniens.

MM. Wassef et Al-Joundi ont souligné par ailleurs l’importance d’une libre circulation des hommes d’affaires et de capitaux arabes, en vue de jeter les bases solides d’un marché interarabe propice aux grands investissements financés 100% par des fonds arabes.