Le traité bilatéral entre le Canada et le Chili intègre l’égalité entre les sexes

All the versions of this article: [English] [français]

JPEG - 56.1 kb

Le Monde | 6 juin 2017

Le traité bilatéral entre le Canada et le Chili intègre l’égalité entre les sexes

Le Canada et le Chili ont modernisé lundi 5 juin leur accord de libre-échange bilatéral en y ajoutant un chapitre sans précédent sur l’égalité entre les sexes afin d’encourager l’entrepreneuriat et l’emploi des femmes.

Les deux pays se sont engagés à mettre en place un comité du commerce et de l’égalité entre les sexes pour superviser les expériences communes dans la conception des programmes afin de favoriser la participation des femmes dans l’économie.

C’est une première pour un Etat membre du G20, a fait savoir le ministre du commerce international canadien, François-Philippe Champagne, mais le Chili a lui-même récemment adopté une clause semblable dans un traité avec l’Uruguay.

« Davantage inclusif »

« Ce nouveau chapitre sur l’égalité entre les sexes va encourager une croissance économique inclusive », a déclaré le premier ministre canadien Justin Trudeau lors d’une conférence de presse avec la présidente chilienne Michelle Bachelet, en visite au Canada. « C’est un grand moment pour le Canada et le Chili et pour le commerce progressiste dans le monde », a-t-il ajouté.

Cette modification du traité de libre-échange, qui devra être ratifiée par les deux pays, se fait en réponse aux « défis mondiaux », y compris le protectionnisme américain, a déclaré pour sa part Mme Bachelet. « Le Chili et le Canada répondent en renforçant et en mettant à jour leur accord de libre-échange vieux de vingt ans pour s’assurer qu’il soit davantage inclusif (…) et bénéfique pour nos citoyens ».

Les deux pays ont également mis à jour les chapitres du traité concernant les appels d’offres publics, l’investissement et la responsabilité sociale des entreprises.

Le commerce entre le Canada et le Chili a triplé depuis la signature de l’accord, en 1996, atteignant 2,4 milliards de dollars canadiens (1,6 milliard d’euros) l’an dernier, selon le gouvernement canadien.

keywords:
source: Le Monde