Suppression des droits de douane en Asie prévu le 1er janvier 2010

Après de longues négociations (plus de huit ans), la Chine et les pays de l’Asean ( Association des nations du Sud-Est asiatique) tels que les Philippines, la Thaïlande, ou la Malaisie ont décidé de supprimer l’ensemble des droits de douanes payés par plus de 7.000 groupes de marchandises et services. Ces groupes représentent plus de 90% des échanges commerciaux en Asie.
Cet accord va entrer en vigueur, ce soir à minuit, dans la plus grande zone de libre-échange du monde.
Zhang Kening, fonctionnaire au ministère du Commerce, ayant travaillé sur cet accord se réjouissait hier de ce brillant projet. Il a déclaré à ce sujet que « malgré la crise financière, le commerce bilatéral va pouvoir après 2010 connaître une croissance rapide ».
Un coup politique, sûrement, mais économique avant tout, puisque les échanges devraient doubler cette année. En effet, d’après les estimations faites, ils devraient atteindre, dans cette nouvelle zone, plus de 200 milliards en 2010.
Malgré une suppression des droits de douanes qui représente une réelle opportunité pour l’ensemble des entrepreneurs asiatiques, de nombreuses associations et opposants à cet accord ont sommé le gouvernement de suspendre temporairement son application.
Le revers de la médaille tient au fait qu’il faut laisser du temps aux entreprises locales de s’adapter; un député n’a pas manqué pas de rappeler que « si le gouvernement met en place l’accord maintenant, beaucoup d’industries vont mourir ».
Malgré ces revendications, Pékin a annoncé que l’accord sera tout de même appliqué et entrera en vigueur le 1er janvier 2010.