Sur le front de l’agriculture, le Maroc mise sur la Russie

JPEG - 4 Mb

Huffington Post | 14 mars 2016

Sur le front de l’agriculture, le Maroc mise sur la Russie

PARTENARIAT - Comment booster les exportations agricoles du Maroc vers la Russie? C’est la troisième fois que la question refait surface, après l’embargo imposé par la Russie sur les produits agricoles américains et européens, puis la crise entre Moscou et Ankara, offrant une opportunité sans précédent aux exportations marocaines.

Aujourd’hui, c’est dans le cadre de la deuxième visite officielle de Mohammed VI en Russie, alors même que la saison agricole s’annonce très moyenne, que le Maroc se retrouve devant l’opportunité de booster ses exportations de fruits et légumes vers ce vaste pays de 146 millions d’habitants.

Car l’agriculture sera aussi au coeur des entretiens entre les deux chefs d’Etat, en plus de la lutte antiterroriste ou encore du tourisme. Et avant même la rencontre entre Vladimir Poutine et Mohammed VI prévue le 15 mars, la presse russe indique ce lundi qu’un accord de coopération dans le secteur de la pêche maritime vient d’être approuvé. Une aubaine pour les exportateurs marocains de produits halieutiques.

2e partenaire commercial en Afrique

Du reste, la Russie représente aujourd’hui l’un des partenaires les plus importants du royaume dans le domaine commercial avec un volume des échanges se situant à 2,5 milliards de dollars par an, ce qui fait du Maroc le second partenaire commercial de la Russie en Afrique, après l’Egypte.

A elles seules, les exportations des produits alimentaires représentent environ 92% de la valeur totale des exportations marocaines vers la Russie. Dans le détail, le pays de Poutine est le premier client des agrumes marocains avec une part de 60% du volume total des exportations. Le Maroc y expédie également des primeurs et des sardines surgelées. Des produits exportés appelées à tripler d’ici 2018, écrit l’agence MAP.

Accord de libre-échange

Le ministre du Commerce extérieur, Mohammed Abbou, avait récemment confié à l’agence de presse étatique russe RIA Novosti l’instauration prochaine d’un accord de libre-échange (ALE) entre la Russie et le Maroc.

Une décision qui va "encourager les exportations vers la Russie et multiplier les niches (les marchés qui ne sont pas encore développés, ndlr) afin que nos échanges soient à peu près équilibrés", avait confié au HuffPost Maroc Hassan Sentissi, président de l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX). C’est dire si les relations maroco-russes semblent plus que jamais promises à un bel avenir.

source: Huffington Post