UA-ZLECA : le Ghana et le Kenya, les premiers à faire le pas décisif

JPEG - 157.1 kb
Reuters/Tiksa Negeri

La Tribune Afrique | 12 mai 2018

UA-ZLECA : le Ghana et le Kenya, les premiers à faire le pas décisif

Le Kenya et le Ghana ont déposé cette fin de semaine leurs documents de ratification de la Zone de libre-échange continentale africaine auprès de l’Union africaine. Sur les 44 pays qui ont signé le traité concernant la zone lors du sommet extraordinaire de l’Union à Kigali au Rwanda en mars dernier, ils deviennent ainsi les premiers à faire ce pas décisif.

Les autorités kényanes et ghanéennes sont convaincues de l’importance d’activer la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). Elles ont accéléré le processus de ratification du traité portant sur la zone dans leurs pays. Ce jeudi 10 mai 2018, les deux Etats ont déposé auprès de l’Union africaine (UA), les documents de ratification de la ZLECA. A la commission de l’UA où on se réjouit de la démarche.

« Je félicite le Kenya et le Ghana qui ont été les premiers Etats membres de l’UA à avoir déposé les instruments de ratification auprès de la Commission de l’UA », a déclaré le président de la commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat.

Expliquant que la ZLECA est très importante pour le développement économique du continent mais aussi pour son intégration, et est censée faciliter la circulation des individus, des marchandises et des services sur le continent, le responsable a invité les autorités des 42 autres pays signataires du traité à suivre les pays des autorités kényanes et ghanéennes.

De son côté, le commissaire de l’UA au commerce et à l’industrie, Albert Muchanga, qui s’adressait aux médias après une cérémonie organisée à cette occasion au siège de l’Union dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, a salué cet engagement du Ghana et du Kenya, y voyant un pas décisif des dirigeants des deux pays. « En le ratifiant, les instruments légaux signés par les chefs d’Etats font désormais partie du droit domestique », a-t-il confié. Le responsable a ajouté qu’il espère que d’ici les « neuf à douze prochains mois », la ZLECA sera ratifiée par au moins 22 Etats membres, le nombre minimum prévu pour permettre son entrée en vigueur.

Une conférence des ministres africains autour de la ZLECA

Les dépôts de leurs documents de ratification de la ZLECA par le Ghana et le Kenya ont été faits à une date stratégique. Ils ont eu lieu à 24 heures de la Conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique qui s’est ouverte ce vendredi au Centre de conférences des Nations Unies, à Addis-Abeba.

Il faut noter que cette rencontre organisée conjointement par la Division de l’intégration régionale et du commerce (RITD) de la Commission économique pour l’Afrique et le Centre africain pour la transformation économique, tourne autour de la ZLECA. D’après un communiqué officiel, elle a pour thème : « La zone de libre-échange continentale africaine : créer une marge d’action budgétaire en faveur de l’emploi et de la diversification économique ».

keywords: