bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

CEDEAO

Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest


EPA mobilisation in West Africa
En marge de la réunion de la CEDEAO qui se tient actuellement à Ouagadougou, le Réseau des Organisations Paysannes et des Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA), la Confédération Paysanne du Faso, en collaboration avec des organisations de la société civile du Burkina Faso, organisent du 30 mai au 04 juin 2007 des activités visant à informer l’opinion publique et interpeller les autorités nationales et régionales (UEMOA, CEDEAO) sur leurs interrogations et inquiétudes concernant le processus d’intégration régionale, les politiques agricoles et commerciales régionales et les négociations des APE avec l’UE.
Organisations paysannes et APE : « Pas la charrue avant les bœufs ! »
Avant toute signature d’accord avec l’Union européenne, le monde paysan préconise entre autres mesures : l’ajustement du Tarif extérieur commun, instrument financier de l’intégration régionale, en fonction des besoins du secteur agricole ; la réalisation de l’ECOWAP pour mettre l’agriculture au centre de la construction du marché régional ; l’exclusion des négociations du brevetage du vivant ; déterminer la liste des produits sensibles dans chaque pays.
Burkina Faso : La Confédération paysanne dit non aux APE
Les Accords de partenariat économique en cours de négociation entre l’Union européenne et la CEDEAO ne sont pas du goût de la Confédération paysanne du Faso. C’est ce qui ressort d’un point de presse sur la "crise dans la commercialisation de la tomate", qui conduit certains producteurs au suicide.
La jeunesse africaine déclare la guerre depuis Banjul
De Yaoundé à Abidjan, d’Accras à Nouakchott en passant par Lagos, Freetown, Libreville, Ouagadougou, et Dakar, la jeunesse africaine regroupée au sein d’Africa Youth Coalition Against Hunger / Coalition africaine des jeune contre la faim a convergé à Serrekunda en Gambie pour dire « non aux Accords de partenariat économiques ».
La CEDEAO demande trois ans pour la signature des APE avec l’UE
Les experts de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) exigent un délai d’au moins trois ans avant la signature des Accords de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne (UE), pour protéger leurs produits sensibles.
Le ROPPA rejette le calendrier des négociations sur les APE
Le Réseau des organisations paysannes et des producteurs agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA) s’est déclaré, dimanche, opposé aux conclusions de la concertation régionale sur le traitement des produits sensibles dans la libéralisation du commerce.
Accord de partenariat UE-CEDEAO : La grogne des paysans entendue
La grogne des paysans de l’espace CEDEAO qui redoutent une menace sur la souveraineté alimentaire en cas de signature des accords de partenariat économique (APE) a eu un écho favorable.
Opposition aux accords de partenariat économique : les paysans ouest-africains battent le pavé à Ouaga
La Confédération paysanne du Faso (CPF) a organisé, le 20 décembre 2006, à Ouagadougou, une marche contre les Accords de partenariat économique (APE) actuellement en négociation entre l’Union européenne et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP).
Ape entre l’Ue et la Cedeao : La société civile maintient son opposition
« L’Accord de Partenariat Economique (Ape) proposé à l’Afrique de l’ouest par l’Union européenne ne nous convient pas dans sa forme actuelle. » Ce constat sans appel résume bien le sentiment actuel de l’ensemble des représentants de la société civile africaine à propos de cet accord de libre échange.
Evaluation de l’accord UE-CEDEAO : La critique contre les APE s’amplifie
Les Accords de partenariat économique (Ape) qui doivent ouvrir les frontières de la Cedeao aux produits de l’Ue, et réciproquement, seraient catastrophiques aux économies de la sous-région, selon les analystes de plusieurs Ong altermondialistes. Les dirigeants africains approuvent, mais semblent impuissants à agir.
Accords de Partenariat Economique (APE) : Changeons de cap !
Les APE doivent conforter la souveraineté alimentaire de l’Afrique et la politique agricole de la CEDEAO. Nous, paysans du Faso, sommes convaincus que l’agriculture est un métier qui doit nous permettre, à nous qui la pratiquons, de vivre dignement des fruits de notre travail.
UE-ACP : partenariat économique et néocolonialisme
L’objet central déclaré de l’accord de partenariat économique (APE) est la réduction et, à terme, l’éradication de la pauvreté, mais en réalité l’Europe cherche à imposer le libre échange avec les pays ACP, de sorte que l’Europe puisse écouler tous ses produits et s’enrichir sur le dos des pays pauvres, ce qui est une forme de néocolonialisme.
Déclaration de Niamey
Déclaration des organisations francophones de la société civile à l’issue de l’atelier régional de réflexion et d’échanges sur les APE et les 9ème et 10ème FED (Niamey, Niger - 5 au 8 juin 2006)
Proposition du ROPPA pour la mise en oeuvre et la défense de la politique agricole de la CEDEAO (ECOWAP)
La présente note a pour objet d’identifier les enjeux et possibilités qui s’offrent aux pays de la CEDEAO pour mieux adapter les instruments aux objectifs de la politique agricole et à la mise en place d’un APE avec l’UE.
Ghana-Burkina : Les paysans veulent forcer les pas de l’intégration
Pour les paysans, une application de l’APE à l’état actuel de la situation serait un désastre. Ils demandent plutôt de renforcer certains instruments de l’intégration, précisément le Tarif extérieur commun (TEC) qui ne protège pas assez, selon eux, l’agriculture de la région.
Impacts de l’Accord de partenariat économique UE-Afrique de l’Ouest
Cette synthèse bibliographique a pour objectif de fournir un panorama des différentes études d’impacts publiés sur l’APE entre l’UE et la CEDEAO-Mauritanie, afin de faciliter le positionnement des acteurs dans la phase de négociation.