bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

Alliance du Pacifique

L’alliance du Pacifique est un bloc économique dont le but est de devenir le plus important d’Amérique latine . Il regroupe quatre pays : le Chili, la Colombie, le Mexique et le Pérou. Cette alliance a été formée suite à la Déclaration de Lima, signée le 28 avril 2011, quand le président péruvien de l’époque, Alan Garcia, prit l’intitiative d’inviter ses homologues du Chili, de la Colombie, du Mexique et du Panama pour « approfondir l’intégration de ces économies et définir des actions communes visant à consolider les liens commerciaux avec l’Asie-Pacifique, sur la base des accords bilatéraux existant entre les parties. »

À ce jour, l’Alliance a organisé sept sommets. Les États observateurs sont le Panama (qui devrait devenir membre en 2013), le Costa Rica (également en cours d’incorporation) et plusieurs autres.

L’Alliance est souvent critiquée, de même que l’Accord de partenariat transpacifique (TPP en anglais), dont elle est le complément, pour être l’instrument des intérêts américains en Amérique latine. L’idée est que Washington s’efforce de s’infiltrer en Amérique du Sud en encourageant les pays avec lesquels il a déjà des accords de libre-échange ou ALE (la Colombie, le Chili, le Pérou) à s’unir pour ensuite les entraîner de force dans le TPP. Les événements des mois derniers confirment que les choses vont bien dans ce sens, ce qui a provoqué les critiques du président bolivien Evo Morales et de l’ancien président brésilien Lula da Silva.

Selon Raul Zibechi, « l’Alliance du Pacifique a trois objectifs : Premièrement, enfermer les pays du Pacifique dans un rôle d’exportateurs de richesses naturelles et s’assurer qu’il restent des pays sans industries mais avec d’énormes inégalités et soumis par conséquent à une militarisation interne de plus en plus forte. Deuxièmement, empêcher l’approfondissement de l’intégration régionale et isoler le Brésil, ainsi que l’Argentine et le Venezuela. Troisièmement, mais aucun des partisans du TPP n’osera le dire : permettre aux États-Unis de mettre en place le bras américain du TPP qu’ils envisagent comme le fer de lance économique de leur mégaprojet militaire destiné à contenir la Chine. »

dernière mise à jour : septembre 2013


Accord de libre-échange entre quatre pays d’Amérique latine
Le Mexique, la Colombie, le Pérou et le Chili, regroupés au sein de l’Alliance du Pacifique, ont annoncé avoir conclu un accord en vue de supprimer tous les droits de douane en vigueur dans leurs échanges commerciaux.
L’Alliance du Pacifique défend le libre échange pour combattre les inégalités sociales
L’Alliance du Pacifique, un bloc commercial récent regroupant la Colombie, le Mexique, le Chili et le Pérou, a défendu le libre-échange comme outil pour combattre les inégalités sociales, lors de son VII sommet, organisé jeudi dans la localité de Cali, à 500 km au sud-ouest de Bogota.

    Liens


  • Alianza del Pacífico
    Una iniciativa de integración regional neoliberal conformada por Chile, Colombia, México y Perú