bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

Chine

La Chine œuvre activement à la mise en place d’accords bilatéraux de commerce et d’investissement, en dehors de l’Organisation mondiale du commerce. Le gouvernement a privilégié la conclusion d’accords avec les pays voisins d’Asie, mais aussi avec de nombreux autres pays sur lesquels il s’appuie concernant les minerais, l’énergie, la nourriture, les infrastructures ou le soutien géopolitique.

Beijing a signé des accords commerciaux bilatéraux avec l’ASEAN (2002), Hong Kong (2002), Macao (2003), Thaïlande (2003), Niger (2005), Chili (2006), Pakistan (2006), Nouvelle-Zélande (2008), Pérou (2008), Singapour (2008), Costa Rica (2010), Taïwan (2010), Suisse (2013), Islande (2014), Australie (2015), Corée (2015), Géorgie (2017), Maldives (2017) et l’Union économique eurasienne (2018). La Chine a aussi signé 127 traités bilatéraux d’investissement.

La Chine est actuellement en négociations bilatérales avec l’Union européenne (investissement), le Conseil de coopération du Golfe, Israël, Ile Maurice, Moldavie, Nouvelle-Zélande (modernisation de l’accord actuel), Norvège, Pakistan (modernisation), Singapour (modernisation), l’Union douanière d’Afrique australe et Sri Lanka, ainsi que le Japon et la Corée en vue d’un éventuel accord à trois. Sur du plus long terme, on parle de négociations éventuelles avec le Canada, Chili (modernisation), Colombie, Fidji, Mexique, Mongolie, Népal, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Palestine, Panama, Pérou et l’Uruguay.

Au niveau régional, la Chine a proposé une zone de libre-échange de l’Asie-Pacifique (FTAAP, selon l’acronyme anglais), une initiative qui engloberait les 21 pays de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC, selon l’acronyme anglais), en rivalité directe avec des projets menés par les États-Unis comme le Partenariat transpacifique. Mais cette initiative est actuellement suspendue.

La Chine participe actuellement aux négociations sur un Partenariat économique régional global (RCEP, selon l’acronyme anglais). Le RCEP est un accord commercial méga-régional proposé par l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN, selon l’acronyme anglais) avec les partenaires avec qui elle a déjà signé un accord de libre-échange (ALE) : la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Inde, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

En cas de conclusion, les sociétés chinoises auraient accès au marché de l’Inde - en termes de biens, de services et d’investissements – que la Chine n’a pas à travers ses propres ALE.

La Chine considère également le RCEP comme un élément clé de son initiative « la ceinture et la route », un projet d’infrastructure destiné à relier l’Asie à l’Europe, en passant par l’Afrique et avec une extension vers l’Amérique latine.

La Chine utilise également cette initiative pour pousser plus de pays à signer des accords de libre-échange afin de consolider les opportunités d’échanges et d’investissements que le projet ouvre.

dernière mise à jour : juin 2018


Plus d’accords de libre-échange en 2017
La Chine a annoncé officiellement, qu’elle prévoyait de conclure des accords de libre-échange avec 40 % des pays et régions le long des Nouvelles routes de la soie en 2017.
Libre-échange : ouverture des négociations avec la Chine
Maurice multiplie les efforts pour conclure des accords de libre-échange avec plusieurs pays. Les autorités se tournent maintenant vers la Chine.
Les ZLE changent la Chine
Depuis l’établissement des zones de libre-échange, la facilitation du commerce avec l’extérieur a attiré de plus en plus d’entreprises à capitaux étrangers.
Libre-échange : vers un accord Chine/CCG
La Chine et les monarchies pétrolières du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont annoncé qu’elles allaient accélérer leurs négociations pour la conclusion d’un accord de libre-échange.
Asie-Pacifique : contre le TPP, la Chine relance son projet de zone de libre-échange (FTAAP)
Alors qu’elle a été tenue à l’écart du projet de partenariat transpacifique (TPP) signé par les Etats-Unis et 12 autres pays, la Chine relance son projet concurrent de zone de libre-échange de l’Asie-Pacifique (FTAAP)
Li Keqiang compte sur des progrès dans l’étude de faisabilité de l’ALE Chine-Fidji
Le Premier ministre chinois Li Keqiang a appelé jeudi à des progrès dans l’étude commune de faisabilité d’un accord de libre-échange (ALE) Chine-Fidji.
La Chine promeut les négociations de libre-échange avec Israël et le Conseil de coopération du Golfe
La Chine s’engage à promouvoir les négociations sur les zones de libre-échange avec Israël et le Conseil de coopération du Golfe (CCG), selon un rapport d’activité du gouvernement chinois distribué jeudi matin à la presse.
Chine : Le modèle de la zone de libre-échange de Shanghai va être appliqué dans l’ensemble du pays
Le Conseil chinois des Affaires d’Etat a annoncé jeudi que plusieurs expériences novatrices de la Zone de libre-échange de Shanghai (ZLE) pourraient être appliquées dans l’ensemble du pays.
La Chine entamera des négociations de libre-échange avec Israël en 2015
La Chine va accélérer les négociations sur les accords de libre-échange avec six pays de la péninsule arabique et compte entamer des négociations commerciales avec Israël dès l’année prochaine, ont annoncé mardi les médias d’Etat
Pékin et Berne surprennent l’Europe avec un projet de libre-échange
Comme un pied de nez à l’Union européenne. En pleine poussée de tension commerciale entre Bruxelles et Pékin, le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a signé, ce week-end, un protocole d’accord par lequel la Chine et la Suisse s’engagent à signer un accord de libre-échange.