bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

Chine

La Chine œuvre activement à la mise en place d’accords bilatéraux de commerce et d’investissement, en dehors de l’Organisation mondiale du commerce. Le gouvernement a privilégié la conclusion d’accords avec les pays voisins d’Asie, mais aussi avec de nombreux autres pays sur lesquels il s’appuie concernant les minerais, l’énergie, la nourriture, les infrastructures ou le soutien géopolitique.

Beijing a signé des accords commerciaux bilatéraux avec l’ASEAN (2002), Hong Kong (2002), Macao (2003), Thaïlande (2003), Niger (2005), Chili (2006), Pakistan (2006), Nouvelle-Zélande (2008), Pérou (2008), Singapour (2008), Costa Rica (2010), Taïwan (2010), Suisse (2013), Islande (2014), Australie (2015), Corée (2015), Géorgie (2017), Maldives (2017) et l’Union économique eurasienne (2018). La Chine a aussi signé 127 traités bilatéraux d’investissement.

La Chine est actuellement en négociations bilatérales avec l’Union européenne (investissement), le Conseil de coopération du Golfe, Israël, Ile Maurice, Moldavie, Nouvelle-Zélande (modernisation de l’accord actuel), Norvège, Pakistan (modernisation), Singapour (modernisation), l’Union douanière d’Afrique australe et Sri Lanka, ainsi que le Japon et la Corée en vue d’un éventuel accord à trois. Sur du plus long terme, on parle de négociations éventuelles avec le Canada, Chili (modernisation), Colombie, Fidji, Mexique, Mongolie, Népal, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Palestine, Panama, Pérou et l’Uruguay.

Au niveau régional, la Chine a proposé une zone de libre-échange de l’Asie-Pacifique (FTAAP, selon l’acronyme anglais), une initiative qui engloberait les 21 pays de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC, selon l’acronyme anglais), en rivalité directe avec des projets menés par les États-Unis comme le Partenariat transpacifique. Mais cette initiative est actuellement suspendue.

La Chine participe actuellement aux négociations sur un Partenariat économique régional global (RCEP, selon l’acronyme anglais). Le RCEP est un accord commercial méga-régional proposé par l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN, selon l’acronyme anglais) avec les partenaires avec qui elle a déjà signé un accord de libre-échange (ALE) : la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Inde, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

En cas de conclusion, les sociétés chinoises auraient accès au marché de l’Inde - en termes de biens, de services et d’investissements – que la Chine n’a pas à travers ses propres ALE.

La Chine considère également le RCEP comme un élément clé de son initiative « la ceinture et la route », un projet d’infrastructure destiné à relier l’Asie à l’Europe, en passant par l’Afrique et avec une extension vers l’Amérique latine.

La Chine utilise également cette initiative pour pousser plus de pays à signer des accords de libre-échange afin de consolider les opportunités d’échanges et d’investissements que le projet ouvre.

dernière mise à jour : juin 2018


La Chine veut créer une zone de libre échange avec le Mercosur (Wen Jiabao)
La Chine propose au marché commun du cône sud-américain (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay) d’envisager la création d’une zone de libre-échange avec elle, a annoncé le Premier ministre chinois Wen Jiabao lundi à Buenos Aires
La Chine espère négocier au plus tôt un accord de libre-échange avec la Colombie
La Chine a appelé jeudi à lancer au plus tôt les négociations avec la Colombie sur un accord de libre-échange.
La Chine et les pays du Golfe vont accélérer les négociations sur un accord de libre-échange
Le Premier ministre chinois Wen Jiabao, en visite en Arabie saoudite, et le secértaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG) Abdullatif al-Zayani ont convenu dimanche d’accélérer les négociations pour parvenir à un accord de libre-échange.
Chine : priorité aux zones de libre-échange avec les pays voisins
La Chine donne la priorité au développement des zones de libre-échange dans la région Asie, a déclaré mercredi Yi Xiaozhun, Vice-ministre chinois du commerce à l’occasion du Forum d’accords de libre-échange en Asie.
La Chine a conclu un accord de libre-échange avec le Costa Rica
Le 8 avril, Chen Deming, le ministre chinois du Commerce, et Marco Vinicio Ruiz, le ministre du Commerce extérieur du Costa Rica, ont signé à Beijing un « Accord de libre-échange Chine - Costa Rica » au nom de leurs gouvernements. Les deux parties ont convenu d’œuvrer pour la mise en œuvre de cet accord au second semestre.
L’accord de libre-échange (ALE) entre le Pérou et la Chine » entre en vigueur aujourd’hui
Après des consultations amicales et une confirmation par écrit de deux parties, « l’accord de libre-échange (ALE) entre le Pérou et la Chine » entre en vigueur le 1er mars, devenant le 8ème accord de libre-échange paraphré et mis en eouvre par la Chine.
Un vice-PM chinois appelle au renforcement des relations économiques avec la Suisse
La Chine et la Suisse ont lancé une étude de faisabilité sur un accord de libre-échange en novembre 2009 et doivent se préparer à lancer les négociations le plus vite possible, a souligné Li.
Pékin resserre ses liens avec les économies latino-américaines
Pékin vient de publier "un document politique éclairant les objectifs chinois envers l’Amérique latine et les Caraïbes". Outre le développement des échanges et la signature d’accords de libre-échange, le document évoque un accroissement de la coopération en matière de défense et de sécurité.