bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

Négociations commerciales UE/USA: la France bloque encore

Todas las versiones de este artículo: [English] [français]

JPEG - 173.3 KB

Le Point | 29 mars 2019

Négociations commerciales UE/USA: la France bloque encore

(AFP) - La France continuait vendredi de bloquer, seule contre les 27 autres Etats membres, l’ouverture de négociations commerciales entre l’Union européenne et les Etats-Unis, malgré de nouvelles propositions pour infléchir sa position, a-t-on appris auprès de sources concordantes.

L’inflexibilité de Paris inquiète particulièrement l’Allemagne, au moment ou le président américain Donald Trump menace de taxer l’industrie automobile européenne, un secteur vital pour elle.

Les Français craignent de voir ressurgir, à quelques semaines des élections européennes fin mai, le spectre du très impopulaire TTIP, un large accord commercial négocié entre Bruxelles et Washington avant d’être suspendu en 2016. Ils réclament également des garanties au niveau environnemental avant de négocier.

"Les Français bloquent, mais ils sont isolés", a résumé une source européenne à l’issue d’une réunion sur le sujet vendredi à Bruxelles entre les Etats membres.

Selon une source diplomatique, "la France met vraiment à rude épreuve la patience des autres Etats membres".

"C’est assez audacieux de bloquer quelque chose que tout le monde veut", a ajouté cette source, pour qui Paris risque de le "regretter plus tard".

L’UE et les Etats-Unis s’efforcent depuis huit mois de matérialiser une trêve des hostilités commerciales, annoncée fin juillet 2018, via la négociation d’un accord tarifaire limité aux biens industriels.

Donald Trump a depuis mis la pression sur les Européens en menaçant à plusieurs reprises de taxer leurs automobiles si ces négociations n’avançaient pas et il doit prendre une décision mi-mai sur le sujet.

Lors de la réunion de vendredi, les Français ont réclamé "plus de temps", quand les Allemands ont fait valoir qu’"attendre affaiblissait la capacité de négociation des Européens", a rapporté la source européenne.

En réponse aux garanties réclamées par Emmanuel Macron en matière environnementale, le mandat de négociation pourrait contenir une référence aux Accords de Paris sur le climat.

"Il est désormais expliqué qu’une étude d’impact environnementale sera effectuée en parallèle aux négociations, pour montrer que l’accord est en ligne avec l’Accord de Paris", a détaillé la source européenne.

Les 28 réfléchissent également à déclarer caduc le TTIP dans le mandat de négociation, là encore à la demande de la France.

Selon une autre source diplomatique, Paris —qui se refuse à tout commentaire— "a affirmé que ces propositions allaient dans le bon sens" mais "n’a encore pas donné sa position".

Une nouvelle discussion entre Etats membres est prévue mercredi à Bruxelles.


 Fuente: Le Point