bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

Articles par langue


L’ALENA permet-il la souveraineté alimentaire ?
La National Farmers Union du Canada fait valoir que la hausse importante des échanges commerciaux agroalimentaires depuis 30 ans s’est accompagnée d’une chute presque constante du revenu net des agriculteurs canadiens. La NFU attribue cette situation à la perte de pouvoir des agriculteurs par rapport aux grandes entreprises dans un contexte de libre-échange.
En lutte contre les ALE : lancement d’une nouvelle publication et d’un site Internet
bilaterals.org, GRAIN et BIOTHAI lancent aujourd’hui une publication collective intitulée « En lutte contre les ALE : la résistance croissante aux accords bilatéraux de libre-échange et d’investissement ».
Tunisie-Algérie : Vers un accord commercial préférentiel et de libre échange
L’Algérie et la Tunisie s’acheminent vers la signature d’un accord commercial préférentiel et de libre échange entre les deux pays
La Suisse veut un meilleur accès au marché mexicain
La ministre de l’Economie Doris Leuthard se rend cette semaine au Mexique afin de stimuler les échanges avec le deuxième partenaire de la Suisse en Amérique latine. Pour les organisations non gouvernementales suisses, une libéralisation ne profitera pas aux plus pauvres Mexicains. Elles appellent à une amélioration des droits humains.
Ape : le devoir d’insoumission
Le patron d’un grand groupe européen définissait la globalisation comme « la liberté pour son groupe de s’implanter où il veut, le temps qu’il veuille, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de Droit du travail et de contraintes sociales ». Avec les Accords de partenariat économique (Ape) c’est comme si l’Union européenne s’était donnée pour mission principale de réaliser ce vieux fantasme du capitalisme libertaire et de l’impérialisme.
Forte mobilisation paysanne contre l’Alena
Pour Davis Padilla, du Barzon, cette mobilisation massive des paysans est une déclaration de guerre au gouvernement mexicain et aux fractions parlementaires du PRI (ancien régime) et du PAN (parti au pouvoir), qui refusent d’écouter les arguments du monde rural mexicain.
APE - Nouvelle feuille de route des négociations : L’Europe disposée à accepter la notion de développement
L’Union européenne avait proposé à ses partenaires de reprendre les négociations sur les Ape à la mi-février. Dans cette optique, lesnégociateurs sénégalais affutent leurs armes, et pèsent les concessions accordées par l’Europe.
La renégociation de l’ALENA, une nécessité — Déclaration des réseaux sociaux d’Amérique du Nord
Au quatre coins de l’Amérique du Nord, les politiciens commencent à reconnaître ce que la majorité des citoyenNEs savaient déjà : les promesses de l’Accord de libre-échange de l’Amérique du Nord (ALENA) n’ont pas été remplies et il est urgent d’établir de nouvelles politiques.
Togo : le 4e Forum social de l’Afrique de l’Ouest appelle au boycott des APE
Le 4e Forum social de l’Afrique de l’Ouest, sur la "gouvernance et la souveraineté alimentaire" dans cette région, s’est achevé par un appel aux chefs d’Etats africains à ne pas signer les Accords de partenariat économique ( APE) avec l’Union européenne
APE et enjeux agroalimentaires
La CEDEAO doit se doter de structures spécialisées sur le commerce international des produits agroalimentaires et les politiques agricoles, et aptes à produire la logistique nécessaire aux négociations internationales. Cela éviterait à la CEDEAO de se contenter de réagir à des textes rédigés exclusivement par des experts européens.
Non aux accords de libre-échange, oui à la souveraineté alimentaire et aux droits des peuples !
La Via campesina s’engage à organiser et à intensifier la lutte tous les accords de libre-échange bilatéraux et bi-régionaux, qu’ils s’appellent Traités de libre-échange (TLC), Accords de libre-échange (ALE), ou Accords de partenariat économique (APE).