bilaterals.org logo
bilaterals.org logo

Chine

La Chine œuvre activement à la mise en place d’accords bilatéraux de commerce et d’investissement, en dehors de l’Organisation mondiale du commerce. Le gouvernement a privilégié la conclusion d’accords avec les pays voisins d’Asie, mais aussi avec de nombreux autres pays sur lesquels il s’appuie concernant les minerais, l’énergie, la nourriture, les infrastructures ou le soutien géopolitique.

Beijing a signé des accords commerciaux bilatéraux avec l’ASEAN (2002), Hong Kong (2002), Macao (2003), Thaïlande (2003), Niger (2005), Chili (2006), Pakistan (2006), Nouvelle-Zélande (2008), Pérou (2008), Singapour (2008), Costa Rica (2010), Taïwan (2010), Suisse (2013), Islande (2014), Australie (2015), Corée (2015), Géorgie (2017), Maldives (2017) et l’Union économique eurasienne (2018). La Chine a aussi signé 127 traités bilatéraux d’investissement.

La Chine est actuellement en négociations bilatérales avec l’Union européenne (investissement), le Conseil de coopération du Golfe, Israël, Ile Maurice, Moldavie, Nouvelle-Zélande (modernisation de l’accord actuel), Norvège, Pakistan (modernisation), Singapour (modernisation), l’Union douanière d’Afrique australe et Sri Lanka, ainsi que le Japon et la Corée en vue d’un éventuel accord à trois. Sur du plus long terme, on parle de négociations éventuelles avec le Canada, Chili (modernisation), Colombie, Fidji, Mexique, Mongolie, Népal, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Palestine, Panama, Pérou et l’Uruguay.

Au niveau régional, la Chine a proposé une zone de libre-échange de l’Asie-Pacifique (FTAAP, selon l’acronyme anglais), une initiative qui engloberait les 21 pays de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC, selon l’acronyme anglais), en rivalité directe avec des projets menés par les États-Unis comme le Partenariat transpacifique. Mais cette initiative est actuellement suspendue.

La Chine participe actuellement aux négociations sur un Partenariat économique régional global (RCEP, selon l’acronyme anglais). Le RCEP est un accord commercial méga-régional proposé par l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN, selon l’acronyme anglais) avec les partenaires avec qui elle a déjà signé un accord de libre-échange (ALE) : la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Inde, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

En cas de conclusion, les sociétés chinoises auraient accès au marché de l’Inde - en termes de biens, de services et d’investissements – que la Chine n’a pas à travers ses propres ALE.

La Chine considère également le RCEP comme un élément clé de son initiative « la ceinture et la route », un projet d’infrastructure destiné à relier l’Asie à l’Europe, en passant par l’Afrique et avec une extension vers l’Amérique latine.

La Chine utilise également cette initiative pour pousser plus de pays à signer des accords de libre-échange afin de consolider les opportunités d’échanges et d’investissements que le projet ouvre.

dernière mise à jour : juin 2018


Maurice signera l’Accord de libre-échange Maurice-Chine
Maurice signera l’Accord de libre-échange Maurice-Chine, a annoncé le gouvernement vendredi, à la suite de la réunion hebdomadaire du gouvernement
La Chine se dit prête pour des négociations commerciales avec le bloc de l’Afrique de l’Est
La Chine est prête à négocier un accord commercial avec la Communauté des États de l’Afrique orientale (CAE), composée de six pays, afin de répondre aux plaintes du Kenya concernant un déséquilibre commercial énorme en faveur du géant économique asiatique, a déclaré à Reuters l’ambassadeur de Chine à Nairobi.
Le Premier ministre chinois rencontre le président chilien
La Chine et le Chili doivent saisir conjointement l’opportunité offerte par l’initiative "la Ceinture et la Route" pour aligner les stratégies de développement des deux pays et moderniser la Zone de libre-échange Chine-Chili, indique le Premier ministre chinois.
L’initiative “la Ceinture et la Route” : l’agrobusiness chinois se mondialise
La BRI fournit à l’investissement chinois un cadre pour améliorer les infrastructures existantes et construire de nouveaux sites de production et de nouvelles routes commerciales, pour mieux relier la Chine au reste du monde.
La Chine publie un plan sur la zone pilote de libre-échange de Hainan
La Chine développe une zone de libre-échange sur l’île de Hainan pour démontrer aa résolution à s’ouvrir davantage et à promouvoir la mondialisation économique
La Chine et l’île Maurice sur le point de signer un accord de libre-échange
La Chine et Maurice élargiront leurs relations économiques et commerciales, tout en alignant de façon plus poussée l’initiative "la Ceinture et la Route" avec l’intégration économique de l’Afrique.
Free trade agreement : Maurice joue sa dernière carte à Beijing
Les entreprises chinoises pourront tirer des avantages dont bénéficie Maurice sur les marchés régionaux en Afrique et utiliser Maurice comme un centre de distribution et de valeur ajoutée.
Maurice et la Chine font un pas décisif vers un ambitieux accord de libre-échange
Les entreprises chinoises pourront bénéficier de l’accès préférentiel de Maurice aux marchés régionaux en Afrique, tels la SADC et le COMESA.
Négociations Panama-Chine en juillet sur un traité de libre-échange
Les gouvernements de Chine et du Panama entameront des négociations en vue d’un traité de libre-échange dans la première quinzaine de juillet.
Les ministres chinois et argentin des AE s’engagent à renforcer la coopération bilatérale
Les deux pays doivent chercher à aligner l’initiative chinoise "la Ceinture et la Route" et la stratégie de développement de l’Argentine pour injecter un nouvel élan à leur partenariat stratégique global.