Afrique Centrale: Les négociations entre l’UE et l’Afrique centrale dans l’impasse

Gabonews (Libreville) | 22 Février 2007

Afrique Centrale: Les négociations entre l’UE et l’Afrique centrale dans l’impasse

Le secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) chargé de l’intégration physique, économique et monétaire, Antoine Louis Ntsimi a annoncé mercredi à Libreville, que les négociations entre l’Union européenne (UE) et l’Afrique centrale sont dans l’impasse depuis le 3ème trimestre de 2006.

«La signature des accords de partenariat économique (APE) avant décembre 2007, ne paraît pas réaliste. Une prolongation de la date butoir devrait être envisagée comme en Afrique de l’ouest car les négociations entre l’UE et l’Afrique centrale sont dans l’impasse depuis le 3ème trimestre de 2006 », a déclaré M. Ntsimi dans une conférence de presse sur le thème « Etat d’avancement des négociations des APE entre l’Afrique centrale et l’UE ».
Western Union

Pour M. Ntsimi déterminé à rétablir la vérité, le refus de l’UE de respecter ses engagements pris dans l’accord de Cotonou et la feuille de route relatif au renforcement des capacités de production et la mise à niveau des économies des Etats serait à l’origine de l’impasse.

« La reprise des négociations entre les deux parties ne pourra pas être possible tant qu’une solution ne sera pas trouvée à cette importante question pour l’Afrique centrale », a précisé M. Ntsimi.

Selon lui, cette position devrait être réaffirmée par les instances de la communauté lors de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement.

On rappelle que le partenariat entre l’UE et les pays ACP initié en 1963 a pris une nouvelle dimension avec la signature de l’accord de Cotonou en juin 2000. Ainsi cet accord ratifié par tous les Etats ACP, prévoit la conclusion des APE en tenant compte des règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

La signature de ces accords doit avoir lieu avant décembre 2007 et entrer en vigueur en janvier 2008.

A la suite d’une période préparatoire, l’Afrique centrale et l’UE ont signé à Bruxelles en juillet 2004 une feuille de route des négociations qui s’articule entre autres autour de la création progressive d’une zone de libre échange entre la CEMAC et l’UE pendant une période de douze ans à compter de janvier 2008, l’approfondissement du processus d’intégration en Afrique centrale, la coopération dans les domaines liés au commerce, l’amélioration de la compétitivité et le renforcement des capacités et la mise à niveau des économies des Etats.

On rappelle que l’UE a désigné, pour la première fois, son représentant résident au Gabon comme ambassadeur auprès de la CEEAC. M. Thierry Mathisse a présenté ses lettres de créances en novembre dernier au secrétaire général de la CEEAC qui les a accepté.

keywords:
source: AllAfrica.com