bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

Alena : Washington détaille ses objectifs

JPEG - 119.5 kb

Les Echos | 18 juillet 2017

Alena : Washington détaille ses objectifs

Les Etats-Unis ont rendu public lundi la manière dont ils entendaient renégocier l’Accord de libre-échange nord-américain (Alena) qui les lie commercialement avec le Canada et le Mexique. Des négociations qui, selon un document envoyé aux représentants, ne commenceront pas avant le 16 août.

Dans ce document, le représentant spécial au Commerce extérieur américain (USTR) précise que le gouvernement américain avait déjà lancé des consultations publiques, recevant « 12.000 réponses », et entendu « 140 témoins ». « Le président Trump va tenir ses promesses de renégocier l’Aléna afin d’obtenir un bien meilleur ’deal’pour tous les Américains », explique encore Robert Lighthizer.

Mais il y précise aussi ce qui constitue le principal objectif de l’administration Trump en engageant cette renégociation : réduire le déficit commercial en améliorant l’accès des produits américains sur les marchés du Canada et du Mexique, les deux partenaires des Etats-Unis dans l’Alena.

Avec le Canada, « il y a des problèmes sur les produits laitiers, le vin, les céréales et d’autres produits », a-irme-t-il notamment.

Eviter les manipulations de devises

L’administration entend en outre, pour la première fois dans un traité américain, y inclure une disposition contre toute manipulation de devises de la part des partenaires commerciaux.

Si le Canada et le Mexique ne sont pas considérés par Washington comme des
« manipulateurs », cette liste d’exigences pourrait se répercuter dans d’autres renégociations commerciales, avec la Corée du Sud notamment, qui est sur une liste de surveillance des autorités américaines en la matière.

Faciliter les poursuites

Autre souhait de Washington : éliminer un mécanisme d’arbitrage des disputes commerciales qui a, jusqu’à présent, empêché les Etats-Unis de lancer des poursuites contre des sociétés canadiennes ou mexicaines accusées de dumping, ou de recevoir des subventions anticoncurrentielles, a précisé le représentant au Commerce.

Les Etats-Unis souhaitent également supprimer un certain nombre de barrières commerciales non douanières aux exportations agricoles dans ces deux pays, notamment des subventions et des structures tarifaires jugées inéquitables.

Inciter à s’approvisionner en produits américains

Robert Lighthizer ajoute que Washington cherchera à renforcer les règles sur la provenance des produits afin de garantir que les bénéfices tirés de l’accord de libre-échange n’aillent pas à des pays tiers, et d’« inciter » à s’approvisionner en produits américains, conformément aux promesses d’« America First » de Donald Trump.

Enfin, les négociations vont aussi comprendre un chapitre sur l’économie numérique et s’intéresser au volet social et environnemental de l’accord, sujets qui sont pour l’instant traités en annexe.

Si le Canada n’a pas réagi o-iciellement à cette publication, dans un communiqué, le ministère de l’Economie mexicain, lui, a dit s’attendre à entamer les discussions en vue de « consolider la coopération et l’intégration économique en vue de renforcer la compétitivité nord-américaine ».


 source: Les Echos