bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

Canada: le gouvernement lance la ratification du nouvel Aléna

All the versions of this article: [English] [français]

JPEG - 181.5 kb

Reuters | 27 janvier 2020

Canada: le gouvernement lance la ratification du nouvel Aléna

Le gouvernement de Justin Trudeau a appelé l’opposition à approuver rapidement le nouvel accord de libre-échange liant Canada, Etats-Unis et Mexique, à la reprise lundi des travaux du parlement à Ottawa. Un projet de loi portant sur la mise en oeuvre du nouvel accord commercial nord-américain (AEUMC) doit être présenté mercredi aux Communes d’Ottawa, où le gouvernement Trudeau est minoritaire depuis les législatives d’octobre. Le Canada est le dernier des trois pays signataires du traité à ne pas l’avoir encore approuvé. «Nous avons entendu les premiers ministres (des provinces, ndlr) dire haut et fort qu’ils veulent une ratification rapide», a dit M. Trudeau lors d’un point-presse.

«Oui, il y aura des débats et un examen à la Chambre des Communes, mais nous allons nous concentrer sur sa ratification rapide», a assuré le Premier ministre, sans préciser d’échéancier. La ratification finale de l’accord est du ressort du gouvernement, mais il doit au préalable être approuvé par le parlement. Son approbation semble faire peu de doute même si deux des trois principaux partis d’opposition aux Communes ont exprimé des réserves sur le texte. Le Congrès américain a approuvé l’AEUMC il y une dizaine de jours, tandis que le Mexique l’a ratifié en décembre. La vice-Première ministre canadienne Chrystia Freeland a noté lundi que le vote au Congrès américain avait été obtenu malgré un climat politique «très polarisé».

L’AEUMC (appelé ACEUM au Canada) est une version modernisée du traité de libre-échange nord-américain (Aléna), longtemps décrié par l’hôte de la Maison Blanche. Donald Trump, qui avait qualifié l’Aléna de «pire accord commercial de l’histoire» des Etats-Unis en raison des destructions d’emplois qu’il a entraînées, avait imposé sa renégociation en août 2017. A l’issue d’un marathon de tractations, l’AEUMC avait été signé par les trois pays concernés, dans sa version initiale, fin novembre 2018. La Chambre des représentants américaine, à majorité démocrate, avait consenti à donner son aval le 19 décembre 2019, à l’issue de longues discussions avec l’administration Trump et au prix de nombreux amendements au texte initial.


 source: Reuters