bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

Washington a fait part de ses inquiétudes à Tokyo

All the versions of this article: [English] [français]

JPEG - 112.9 kb

Boursorama | 17 avril 2019

Commerce-Washington a fait part de ses inquiétudes à Tokyo

WASHINGTON, 17 avril (Reuters) - Les Etats-Unis ont exprimé
leurs inquiétudes sur le déficit commercial "très important"
qu’ils présentent avec le Japon, a déclaré mardi soir le
département américain du Commerce, au terme d’un premier cycle
de discussions commerciales entre négociateurs américains et
japonais à Washington.

Ces négociations, visant à établir un nouvel accord
bilatéral, n’ont pas permis de parvenir à un consensus sur les
différents thèmes abordés, a dit pour sa part aux journalistes
le ministre japonais de l’économie, Toshimitsu Motegi, au terme
de deux jours de pourparlers avec le représentant américain au
Commerce, Robert Lighthizer.

Dans un communiqué publié à l’issue des réunions organisées
mardi, le département du Commerce a souligné que "les deux
représentants ont réaffirmé leur objectif commun de parvenir à
des résultats importants sur le commerce".

Donald Trump dénonce l’excédent commercial à ses yeux trop
important du Japon vis-à-vis des Etats-Unis (67,6 milliards de
dollars en 2018, soit 60 milliards d’euros environ), dont près
des deux tiers proviennent des exportations de voitures. Il
réclame un accord bilatéral afin de corriger ce qu’il considère
comme une anomalie.

Le président américain s’est entendu en septembre dernier
avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe pour engager des
négociations sur un accord commercial. Les deux dirigeants
doivent de nouveau se rencontrer à la fin du mois, à Washington.

Un nouveau cycle de discussions devrait avoir lieu la
semaine prochaine entre Motegi et Lighthizer, en amont de la
rencontre entre Donald Trump et Shinzo Abe.

Les Etats-Unis souhaitent l’ouverture des marchés japonais
aux produits industriels américains, au premier rang desquels le
secteur automobile, et l’abaissement voire la suppression des
droits de douane sur les produits agricoles américains.

Washington entend aussi dissuader Tokyo de toute
manipulation des devises, comme l’ont laissé entendre par le
passé Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor, Steven
Mnuchin. Le Japon a insisté pour tenir les taux de change à
l’écart de ces négociations commerciales.

(David Lawder; Jean Terzian pour le service français)


 source: Boursorama