L’accord de libre-échange nord-américain doit être amélioré, selon les démocrates

JPEG - 45.3 kb

Radio Canada | 13 septembre 2019

L’accord de libre-échange nord-américain doit être amélioré, selon les démocrates

(AFP) — Beaucoup reste à faire avant que les démocrates américains ne soient prêts à voter sur l’approbation du nouvel accord de libre-échange nord-américain liant le Canada, les États-Unis et le Mexique, a estimé jeudi la chef des démocrates au Congrès.

Le texte de l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) doit être "grandement amélioré en ce qui concerne les conditions de sa mise en oeuvre", a déclaré à la presse Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants.

"Nous avons le sentiment de faire des progrès", a-t-elle toutefois ajouté.

Les négociations avec l’administration Trump en vue d’améliorer les garanties de protection des travailleurs mexicains – une revendication clé des syndicats américains – se poursuivent, mais il n’y a pas encore de texte sur lequel voter, a-t-elle expliqué.

Nancy Pelosi a souligné que les modifications aux dispositions d’application devaient être apportées dans le texte du traité lui-même et non pas dans un document à part.

Près d’un an après sa signature par Washington, Ottawa et Mexico, l’ACEUM, une refonte de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) vieux de 25 ans, est toujours en suspens.

Pour l’administration républicaine au pouvoir, la ratification de ce texte presse, alors que se profile une année d’élection présidentielle.

Le Mexique a déjà ratifié le traité. L’approbation est en cours au Canada, mais semble caler aux États-Unis. Les démocrates, qui contrôlent la Chambre des représentants, demandent des réformes pour les travailleurs mexicains, censées protéger l’industrie américaine de la concurrence abusive.

Selon les médias, le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer a envoyé une réponse détaillée aux préoccupations d’un groupe de travail de législateurs dirigé par Nancy Pelosi, ce qui pourrait contribuer à relancer les efforts en vue de ratifier le traité.

"Nous avons fait une offre. Ils ont fait une offre, maintenant nous devons discuter" pour trouver un compromis, a déclaré Nancy Pelosi.

Devant le Capitole jeudi, des agriculteurs et des représentants des groupes de pression des exploitations agricoles se sont rassemblés pour demander l’adoption de l’accord dans les plus brefs délais.

Les agriculteurs américains, déjà les premières victimes directes de la guerre commerciale que mène Donald Trump contre la Chine et l’Europe, souhaitent que les États-Unis consolident leurs relations commerciales avec leurs deux partenaires nord-américains.

source: Radio Canada