L’UA s’inquiète des conséquences des accords commerciaux avec l’Europe

Agence de Presse Africaine | le 8 octobre 2008

L’UA s’inquiète des conséquences des accords commerciaux avec l’Europe

Addis-Abeba (Ethiopie) — Les Accords de partenariat économique (APE) entre les pays africains et l’Union Européenne "ne peuvent et ne doivent être limités aux seuls aspects de la libéralisation des échanges commerciaux et de l’ouverture des marchés entre l’UE et les pays d’Afrique", a déclaré mercredi, le Commissaire de l’Union Africaine pour les Commerce et l’Industrie.

Selon, Elizabeth Tankeu, les APE devraient être conçus de telle sorte que dans la période qui précède l’ouverture des marches africains aux produits européens, "ils s’intéressent surtout au renforcement de notre processus d’intégration régionale".

S’exprimant lors d’un forum sur les APE à Addis-Abeba, elle a avoué que l’UA s’inquiétait beaucoup des effets pervers de ces accords sur le calendrier de l’intégration régionale en Afrique.

Elle a souligné, l’attention insuffisante qui a été accordée aux dimensions liées au développement du régime commercial, qui constitue l’autre sujet dont se préoccupe l’UA au sujet des APE.

Elle a insisté pour que l’on accorder une place bonne place à des politiques adéquates pour le développement de l’Afrique et pour la concrétisation de la vision des dirigeants africains, pour une Afrique forte et unie

"L’Europe est un grand partenaire traditionnel de l’Afrique. L’avenir de notre coopération commerciale et économique doit reposer sur des bases solides", a-t-elle expliqué, ajoutant que l’UE avait proposé à l’Afrique du discuter sur un nouveau document intitulé, Intégration Régionale pour le Développement.

Ce nouveau document, présenté la semaine dernière devrait faire l’objet de discussions entre l’UA et l’UE, pour aborder dans les détails, les inquiétudes exprimées par l’Afrique concernant les APE.

A la date du 31décembre 2007, 18 pays africains avaient signé des APE provisoires avec l’UE. Seuls cinq de ces pays l’avaient fait en tant que groupe, les 13 autres l’ayant fait sur une base individuelle.

"Du fait que ces APE provisoires avaient été conclus à la hâte et sous la pression, pour ne pas perdre l’accès aux marchés de l’Union Européenne, ils renfermaient de nombreuses lacunes", a jouté Mme Tankeu.

keywords:
source: APA