La France prête à retirer son veto au traité Mercosur si le Brésil respecte ses engagements climatiques

JPEG - 114.4 kb

Ouest France | 30 August 2019

La France prête à retirer son veto au traité Mercosur si le Brésil respecte ses engagements climatiques

Le gouvernement est prêt à revenir sur sa décision de ne pas ratifier l’accord de libre-échange avec l’Amérique du Sud, à condition que le Brésil change totalement sa politique concernant la lutte contre le réchauffement climatique. Le véto français pourrait alors être retiré, a expliqué Amélie de Montchalin vendredi.

La France pourra revenir sur son opposition au projet de traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Mercosur si le Brésil change de ligne en matière d’écologie, a déclaré vendredi 30 août la secrétaire d’État Amélie de Montchalin.

Après avoir jugé qu’il s’agissait d’un « bon » accord, Emmanuel Macron a fait savoir la semaine dernière qu’il y mettait son veto en raison des « mensonges » prêtés à son homologue Jair Bolsonaro concernant ses engagements écologiques.

Si le Brésil « reforeste l’Amazonie »…

Priée, sur BFMTV, de dire si cette opposition était « irréversible », Amélie de Montchalin a répondu « non ».

« Imaginons que dans quelques années, dans quelques mois, on a un gouvernement qui nous dit ’je reforeste l’Amazonie, j’applique des contrôles extrêmement sévères sur les normes environnementales dans mon pays’, […] alors le dialogue sera différent », a jugé la secrétaire d’État aux Affaires européennes.

Le Royaume-Uni et l’Allemagne ont pris leurs distances avec la France à propos de ce projet de traité avec les quatre pays du Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay), que Londres et Berlin continuent de soutenir.

source: Ouest France