La Norvège espère boucler un accord de libre-échange avec la Chine malgré le Nobel

Todas las versiones de este artículo: [English] [français]

Agence France Presse | 08/10/10

La Norvège espère boucler un accord de libre-échange avec la Chine malgré le Nobel

Le gouvernement norvégien a déclaré vendredi vouloir boucler les négociations en vue d’un accord de libre-échange avec la Chine malgré l’avertissement de Pékin, qui a estimé que le Nobel de la paix attribué au dissident Liu Xiaobo nuirait aux relations bilatérales.

"Les négociations ont fait de gros progrès. Si un tel accord est dans l’intérêt des deux pays, on doit se fixer l’objectif de boucler ces pourparlers", a déclaré à l’AFP le ministre norvégien des Affaires étrangères, Jonas Gahr Stoere.

"Je trouverais surprenant que d’autres facteurs viennent y faire obstacle", a-t-il dit.

La Chine et la Norvège sont actuellement en pourparlers en vue de conclure un accord de libre-échange qui, selon Oslo, serait le premier de ce genre entre un pays européen et la grande puissance asiatique. Le pays scandinave espérait jusqu’à présent pouvoir signer cet accord avant la fin de l’année.

Mais l’attribution vendredi à Oslo du prix Nobel de la paix au dissident chinois emprisonné Liu Xiaobo risque de changer la donne, selon des commentateurs.

La décision du comité Nobel va "nuire aux relations entre la Chine et la Norvège", a réagi le ministère chinois des Affaires étrangères, sans plus de détails.

"Je tiens à souligner la différence qu’il y a entre un comité Nobel indépendant et les autorités officielles norvégiennes", a ajouté M. Stoere.

"Notre relation n’a pas changé subitement entre hier et aujourd’hui", a-t-il précisé.

Selon les statistiques officielles chinoises, la Chine était en août le troisième fournisseur de la Norvège et son 11e marché à l’exportation.

Palabras clave:
Fuente: AFP