bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

Le libre-échange et l’épidémie de malbouffe au Mexique

All the versions of this article: [English] [Español] [français]

JPEG - 66.9 kb

GRAIN | 20 avril 2015

Le libre-échange et l’épidémie de malbouffe au Mexique

Les transnationales de l’alimentation savent que les principaux marchés de croissance se trouvent dans le Sud. Pour augmenter leurs profits, elles doivent développer et vendre des produits destinés tout particulièrement aux pauvres de la planète. Beaucoup de personnes et de communautés se nourrissent encore aujourd’hui avec des aliments qu’elles produisent elles-mêmes, ou achètent dans des marchés informels locaux où elles trouvent ce dont elles ont besoin. Mais de nombreuses autres personnes sont déjà piégées dans des milieux, urbains et ruraux, où seuls des aliments transformés, de la nourriture de mauvaise qualité ou carrément de la malbouffe est disponible.

Pour atteindre ces consommateurs potentiels, les sociétés alimentaires inondent et s’emparent des canaux traditionnels de distribution et remplacent les aliments locaux avec cette malbouffe bon marché et transformée, bien souvent avec l’appui direct de certains gouvernements.

Les accords de libre-échange et d’investissements sont un élément crucial de ce processus d’accaparement, de substitution et de profits accrus. Le cas du Mexique nous présente un portrait cru et sombre des conséquences de ces transformations.

Un des principaux effets a été le changement brutal du régime alimentaire de la population et une augmentation démesurée de l’obésité et du diabète. Un autre effet est l’invasion des espaces commerciaux par des chaînes d’épiceries de proximité qui remplacent les petits établissements indépendants et imposent leurs produits qui deviennent la seule nourriture disponible.

Néanmoins, l’effet le plus important est l’apparition de ces aliments transformés et la domination productive, territoriale et commerciale qu’obtiennent les sociétés transnationales qui les fabriquent et distribuent. Au Mexique, leur influence est si grande que certaines d’entre elles sont devenues des partenaires du gouvernement dans des programmes d’aide alimentaire qui font la promotion de leurs produits avec l’appui officiel.

- Pour lire le rapport : http://www.grain.org/e/5189
- Télécharger le PDF : http://www.grain.org/fr/article/entries/5189-le-libre-echange-et-l-epidemie-de-malbouffe-au-mexique.pdf


 source: GRAIN