bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

Le ministre du commerce Kamel Rezig torpille la mise en œuvre de l’accord d’association avec l’UE

JPEG - 108.7 kb

Africa Intelligence | 30/07/2020

Le ministre du commerce Kamel Rezig torpille la mise en œuvre de l’accord d’association avec l’UE

Historiquement difficile, la coopération entre Alger et l’Union européenne (UE) est à nouveau dans l’ornière. Le ministre du commerce Kamel Rezig a entrepris de freiner la mise en œuvre de l’accord d’association Algérie-Union européenne, en vigueur depuis 2002. Selon nos informations, il refuse de prendre en charge les frais de fonctionnement de l’unité de gestion de projet (UGP) chargée de déployer le programme d’appui à la mise en œuvre de l’accord (P3A), et rattachée à son ministère. Ses fonctionnaires, qui étaient payés directement par Bruxelles jusqu’en fin d’année dernière, n’auraient plus perçu de salaire depuis janvier.

Les termes de l’accord d’association sont critiqués depuis longtemps à Alger : il a dopé les exportations industrielles et agroalimentaires européennes vers l’Algérie. Dans le sens inverse, les exportations algériennes sont restées atones, hors hydrocarbures. Et Kamel Rezig s’inquiète : la zone de libre-échange Algérie-Union européenne, prévue par l’accord, doit entrer en vigueur en septembre, ce qui achèvera de démanteler les protections tarifaires encore en place.


 source: Africa Intelligence