bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

Le Paraguay et la Turquie renforcent commerce et coopération

All the versions of this article: [English] [français]

JPEG - 68.3 kb

TRT | 23 janvier 2020

Le Paraguay et la Turquie renforcent commerce et coopération

Bien que les relations diplomatiques entre le Paraguay et la Turquie soient en place depuis 1953, l’ouverture de l’ambassade de Turquie à Asunción le 20 novembre 2018 a marqué une nouvelle étape dans le processus de renforcement des liens.

L’ouverture s’est accompagnée de la visite historique du président turc, Recep Tayyip Erdogan, au Paraguay quelques jours plus tard.

Dans une interview à l’Agence Anadolu (AA), le ministre paraguayen des Affaires étrangères, Antonio Rivas Palacios (ARP), a rappelé que "lors de cette visite, le Paraguay a jeté les bases d’un plus grand échange commercial et établissement d’investissements avec un pays eurasien de près de 80 millions d’habitants, qui selon son PIB par habitant est la treizième économie du monde".

AA : Quels sont les avantages des relations diplomatiques avec la Turquie?

ARP : Ici, le point à souligner est l’ouverture d’ambassades par le gouvernement paraguayen et le gouvernement turc, ce qui a établi un lien beaucoup plus étroit dans le cadre des relations bilatérales, et s’est également transformée en une approche au plus haut niveau.

La présence du président Erdogan ici à Asunción, ainsi que du ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu, a enrichi la connaissance mutuelle, non seulement au niveau gouvernemental mais aussi des sociétés. Elle a généré une approche économique commerciale où un canal a été créé qui permet à l’investisseur de savoir ce qui se passe au Paraguay, les opportunités qu’il offre et de reconnaître l’emplacement central du Paraguay au sein du Mercosur; en ce sens, il convient de noter que ce semestre, nous occupons la présidence tournante du Mercosur. [Le Marché commun du Sud, couramment abrégé Mercosur ou Mercosul, est une communauté économique qui regroupe plusieurs pays de l’Amérique du Sud. Il est composé de l’Argentine, du Brésil, du Paraguay, de l’Uruguay et du Venezuela]

L’intérêt croissant des hommes d’affaires turcs que nous avions constaté en novembre ici à Asunción nous a permis de voir ce que le pays représente, sa stabilité économique, sa discipline, les opportunités qu’il offre comme porte d’entrée du Mercosur, et la jeune plateforme dont dispose le Paraguay avec une population de moins de 30 ans représentant 70% de la population totale.

AA : En termes commerciaux, quels avantages et quels éléments nouveaux la relation pourrait-elle apporter au Paraguay?

ARP : Nous exportons du soja en Turquie, nous devons également augmenter les exportations de produits non traditionnels tels que le sésame, le cuir, les textiles, entre autres. Jusqu’à présent cette année, parmi les principaux produits exportés figurent le coton, les graines et les graines oléagineuses, le charbon de bois, les fèves, les haricots, le soja, le son, et autres résidus du tamisage des céréales.

Les échanges commerciaux avec la Turquie sont concentrés dans les produits traditionnels du panier d’exportation du Paraguay (principalement le soja) et donc très sensibles au rapport prix / marché.

En ce qui concerne la viande, nous attendons la présence d’une mission d’inspection vétérinaire qui viendrait probablement au deuxième trimestre de l’année et qui permettrait au Paraguay d’exporter de la viande vers la Turquie.

En 2018, la Turquie était classée 17e en tant que destination de nos exportations vers le reste du monde, avec 74,5 millions de dollars américains et à la 22e place de nos importations mondiales avec 58,3 millions de dollars. En 2019, les expéditions vers ce pays n’ont atteint que 7,4 millions de dollars.

AA : Existe-t-il une coopération dans d’autres domaines non commerciaux tels que la culture, l’éducation, le tourisme?

ARP : L’ambassadeur Armagan Inci Ersoy travaille principalement à accroître les relations culturelles. La diffusion de feuilletons turcs, par exemple, qui atteignent plus de 150 pays à travers le monde, ce qui permet à la culture de ce pays de toucher géographiquement des alliés aussi éloignés que nous.

Dans le tourisme, la grande expérience turque constitue également une possibilité d’apprentissage pour le Paraguay.

Une autre opportunité assez concrète pour le Paraguay est le programme de bourses d’études en Turquie. Environ 30 000 étudiants ont obtenu leur diplôme universitaire et post-universitaire dans des établissements turcs, dont trois Paraguayens, et le défi consiste à augmenter le nombre de candidats.

AA : Quelle opportunité l’Agence turque de coopération et de coordination (TIKA) représente-t-elle pour le Paraguay?

ARP : Elle représente une opportunité importante pour le Paraguay de faire face à certains de ses problèmes récurrents. Nous avons déjà reçu du matériel complet pour les unités néonatales, du matériel pour les écoles techniques, ainsi que des dons pour l’école «République de Turquie» au Paraguay.

AA : Quels sont les secteurs d’activité qui ont visité le pays en novembre de l’année dernière?

ARP : L’année dernière, deux missions commerciales ont été effectuées en Turquie et deux autres missions turques au Paraguay. Plus de 40 entrepreneurs nationaux des secteurs de la construction, de l’ingénierie, de la métallurgie, de l’acier, du recyclage, des pièces automobiles, des équipements de défense, de l’élevage, des énergies renouvelables, de la pharmaceutique, entre autres, sont venus dans notre pays, organisant plus de 50 réunions d’affaires et 15 réunions bilatérales avec les institutions publiques, les entreprises et les syndicats privés, pour mieux connaître le pays et approfondir les opportunités commerciales.

AA : Quand est prévue la visite du président Mario Abdo Benítez en Turquie?

ARP : La visite du président est prévue pour mars 2020. Et à cet égard, l’aboutissement des négociations pour la signature de l’Accord pour la promotion et la protection réciproque des investissements, vise à garantir une plus grande prévisibilité et sécurité juridique grâce à un cadre juridique stable pour les investissements et les investisseurs des deux pays, afin d’augmenter et de renforcer les relations économiques entre les deux nations


 source: TRT