bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

Le Royaume-Uni dévoile ses objectifs de négociation pour un ALE avec le Japon

All the versions of this article: [English] [français]

JPEG - 121.5 kb

Xinhua | 13 mai 2020

Le Royaume-Uni dévoile ses objectifs de négociation pour un ALE avec le Japon

LONDRES, 13 mai (Xinhua) — Le Royaume-Uni a publié ses objectifs de négociation en vue d’un accord de libre-échange (ALE) avec le Japon, alors que les pourparlers commenceront bientôt par visioconférence, a annoncé mercredi le ministère britannique du Commerce international.

L’ALE, sur la base de l’accord de partenariat économique existant entre l’Union européenne (UE) et le Japon, pourrait rapporter au Royaume-Uni un bénéfice de 1,5 milliard de livres (1,8 milliard de dollars), soit environ 0,07% de son PIB, avec une hausse des flux commerciaux bilatéraux estimée à 15,2 milliards de livres (18,6 milliards de dollars), selon le ministère.

Les fabricants britanniques de textiles et de vêtements, ainsi que les prestataires de services financiers et professionnels, devraient compter parmi les plus grands gagnants de l’assouplissement des barrières commerciales avec le Japon.

Le ministère britannique considère également que les négociations commerciales avec le Japon sont "la première étape logique" vers l’adhésion à l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), un pacte de substitution signé après que les Etats-Unis se sont retirés de l’Accord de partenariat transpacifique.

"Les négociations avec le Japon constituent une étape importante dans l’accession au PTPGP, l’une des principales priorités du Royaume-Uni, ce qui nous aiderait à diversifier notre commerce et à développer notre économie", a expliqué la ministre du Commerce international Liz Truss.

David Henig, directeur du Projet de politique commerciale britannique au Centre européen d’économie politique internationale, a souligné que d’après les prévisions, un accord britannico-japonais devrait être moins profitable à l’économie britannique que l’accord UE-Japon, bien que le gouvernement ait affirmé que ce serait "un accord qui ira plus loin que l’accord existant".

Le Royaume-Uni, qui est enlisé dans des pourparlers essentiels avec l’UE après sa sortie du bloc le 31 janvier, a entamé la semaine dernière les négociations pour un ALE avec les Etats-Unis dans le contexte de la pandémie de nouveau coronavirus.

Le ministère britannique du Commerce international doit aussi rapidement définir ses objectifs de négociation avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande, afin que 80% du commerce extérieur total du Royaume-Uni avec les autres pays soit couvert par des ALE d’ici 2022.


 source: Xinhua