Le traité de libre-échange avec la Colombie est "honteux"

SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L’ENERGIE ET DU PAPIER

Le traité de libre-échange avec la Colombie est "honteux"

OTTAWA, le 9 déc. 2008 /CNW Telbec/ - "Il n’y a qu’un gouvernement en faillite
morale qui accepterait un traité de libre-échange avec un pays ayant un des
pires bilans au chapitre des droits de la personne dans le monde occidental",
a affirmé Dave Coles, président du Syndicat des communications, de l’énergie
et du papier du Canada.

"En dépit de son horrible bilan en matière d’abus des droits de la
personne, le Canada a conclu un pacte avec la Colombie."

Des milliers de personnes ont déjà signé une pétition exprimant une forte
opposition à la Chambre des communes, diffusée par le SCEP et d’autres groupes
syndicaux, demandant au Parlement de rejeter l’entente jusqu’à temps qu’une
étude d’impact indépendante soit réalisée sur les droits de la personne.

"La Colombie est l’un des plus dangereux pays au monde pour les
syndicalistes. Ce traité de libre-échange est honteux."

Selon l’organisation reconnue des droits de la personne, Human Rights
Watch, des groupes armés incluant des guérilleros, des paramilitaires et
l’appareil militaire de l’état, sont responsables de milliers de meurtres de
civils chaque année. Des dizaines de milliers de Colombiens sont torturés,
enlevés et "disparaissent" chaque année. Amnistie Internationale rapporte que
des millions de Colombiens ont été déplacés sur le territoire (plus de 280 000
en 2004 seulement) en raison de la violence permanente, soit le plus grand
déplacement intérieur après le Soudan.

Les syndicalistes, la population autochtone, les journalistes, les
militants des droits de la personne, les militants politiques et les leaders
communautaires figurent parmi les plus vulnérables devant cette violence
croissante. "Etre un militant syndical en Colombie représente un risque pour
votre vie", affirme M. Coles. "Au mieux, le gouvernement canadien se ferme les
yeux devant les abus en concluant un traité commercial avec la Colombie. Au
pire, il les encourage."

Renseignements: Dave Coles, (613) 299-5628; Duncan Brown, (416)
605-4665

source: News Wire