bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

Maroc-UE : Le patronat invité à prendre part aux négociations

JPEG - 16.1 ko

Le360 | le 22/02/2014

Maroc-UE : Le patronat invité à prendre part aux négociations

Des représentants de la CGEM ont eu des entretiens avec les responsables européens pour les négociations de l’Accord de libre-échange complet et approfondi.

Une rencontre a eu lieu, en fin de semaine au siège de la CGEM, entre les responsables européens chargés des négociations de l’Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) et des représentants de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Les deux parties ont insisté sur la nécessité d’une plus grande implication du secteur privé dans la préparation et la conduite de ces négociations. Suite au troisième round de ces négociations entre le Maroc et l’Union européenne, les présidents de la commission exploitation des accords de libre échange (ALE) et relations internationales bilatérales, Younes Zrikem, de la commission coordination des conseils d’affaires, Hakim Marrakechi et de la Fédération du commerce et services, Khalid Dahami, ont fait le point avec Sophia Munoz, chef négociatrice pour la partie européenne sur les mesures de défense commerciale. La réunion a également porté sur les obstacles techniques au commerce, les mesures sanitaires et phytosanitaires, la douane et la facilitation du commerce, les marchés publics, ainsi que la propriété intellectuelle, la concurrence et les aides de l’Etat.

Plusieurs aspects du commerce liés à l’énergie, le commerce et le développement durable et le commerce des services et investissement ont également été traités au cours de cette réunion de travail qui a permis aux responsables des fédérations sectorielles et des commissions thématiques de la CGEM d’échanger et de débattre directement avec l’équipe de négociation de l’Union européenne des enjeux et des objectifs de l’ALECA. Un débat qui intéresse tout particulièrement des secteurs tels que les services, l’agroalimentaire, le bâtiment et travaux publics, les industries métallurgiques et les électromécaniques, ainsi que l’industrie pharmaceutique et l’industrie minérale.

Par Le360


 source: Le360