bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

Non aux accords de libre-échange, oui à la souveraineté alimentaire et aux droits des peuples !

Non aux accords de libre-échange, oui à la souveraineté alimentaire et aux droits des peuples !

25-01-2008

Déclaration de la Via Campesina

L’ensemble des organisations paysannes membres de Via Campesina présentes à Dijon déclarent que tous les accords de libre-échange bilatéraux et bi-régionaux, qu’ils s’appellent Traités de libre-échange (TLC), Accords de libre-échange (ALE), ou Accords de partenariat économique (APE), sont de même nature. Ils entrainent le pillage des ressources naturelles et ne servent que les entreprises multinationales au détriment de l’ensemble des peuples du monde et de l’environnement. Ce ne sont pas des accords de partenariat, mais des accords de pillage économique. Pour combattre le fléau du néo-libéralisme et cette nouvelle marchandisation de la planète, nous nous engageons à agir ensemble pour :

- informer les populations des dangers que représentent les accords de libre-échange déjà signés et en négotiation ;
- organiser collectivement dans chaque région du monde la résistance en travaillant avec l’ensemble de nos partenaires et de nos alliés (syndicats, organisations de pêcheurs, de femmes, de jeunes, écologistes, associations de consommateurs, ONG de développement,...) ;
- lutter pour que le droit à la souveraineté alimentaire devienne un droit inaliénable qui permette à chaque peuple de choisir son type d’alimentation et d’agriculture.

Face à cette nouvelle offensive qui prive les populations, et tout particulièrement les paysans et les paysannes, des moyens de vivre dignement de leur métier, la Via campesina s’engage à organiser et à intensifier la lutte. Nous demandons à tous les gouvernements de ne pas signer ces accords. Les victoires obtenues en Amérique, en Afrique et en Asie face à quelques projets d’accords bilatéraux annoncent le temps de la souveraineté alimentaire et des droits des peuples.

Ces prochains mois, nous nous mobiliserons :
- le 26 janvier, à l’occasion de la Journée Mondiale d’Action ;
- du 7 au 13 avril contre les accords bilatéraux imposés par l’Union Européenne ;
- du 15 au 18 mai à Lima, au Pérou, contre le sommet UE-Amérique Latine ;
- en juillet face au G8 au Japon ;
- du 17 au 23 octobre à l’occasion de la 5e Conférence de la Via campesina au Mozambique.

Dijon, 13 janvier 2008


 source: HNS Info