Plus de 340 organisations appellent l’Union européenne à interrompre immédiatement les négociations commerciales avec le Brésil

All the versions of this article: [English] [Español] [français]

JPEG - 188.8 kb
Mato Grosso, Brazil – Photo by Icaro Cooke Vieira/CIFOR

S2B | 18 juin 2019

Plus de 340 organisations appellent l’Union européenne à interrompre immédiatement les négociations commerciales avec le Brésil

Dans une lettre ouverte, plus de 340 organisations de la société civile - dont plus de 30 françaises - appellent l’Union européenne à mettre immédiatement un terme aux négociations pour un accord de libre-échange avec le Mercosur (Brésil, Argentine, Paraguay et Uruguay) en raison de la détérioration des droits humains et de la situation écologique au Brésil. La lettre est adressée aux présidents des institutions européennes en amont de la réunion ministérielle de la semaine prochaine à Bruxelles où les ministres des affaires étrangères de l’UE et du Mercosur vont s’efforcer de finaliser les négociations.

Lettre et signataires en anglais : http://s2bnetwork.org/letter-brasil-bolsonaro-eu-mercosur/


Monsieur le Président du Conseil européen, Monsieur le Président de la Commission européenne, Monsieur le Président du Parlement européen

Nous, organisations de la société civile soussignées, nous vous écrivons pour demander à l’Union européenne (UE) d’utiliser son influence pour empêcher que la situation des droits humains et de l’environnement ne s’aggrave au Brésil.

En avril, plus de 600 scientifiques européens et deux organisations indigènes brésiliennes, représentant 300 groupes indigènes brésiliens, ont appelé l’UE à agir en tant que chef de file mondial afin de soutenir les droits humains, la dignité humaine et un climat habitable en faisant de la soutenabilité la pierre angulaire des négociations commerciales avec le Brésil. Nous appuyons pleinement cet appel.

Liés par les traités sur l’Union européenne, l’UE et ses États membres se sont engagés à respecter et à promouvoir les droits humains en tant qu’objectif primordial dans le cadre de leurs relations avec des pays tiers. Mme Cecilia Malmström, commissaire chargée du commerce, a également déclaré clairement que les nouveaux accords commerciaux de l’UE devaient assurer « un développement durable ».

Depuis l’investiture du président brésilien Jair Bolsonaro en janvier 2019, nous avons été témoins d’un nombre croissant de violations des droits humains et d’attaques contre les minorités, les populations indigènes, les LGBTQ et autres communautés traditionnelles. De plus, le gouvernement continue de menacer le fonctionnement démocratique fondamental de la société civile tout en lançant une attaque sérieuse contre certaines des régions les plus inestimables de la planète sur le plan écologique.

Nous sommes profondément préoccupés par ce qui suit :

  • La démarcation des terres indigènes a été placée sous la juridiction du ministère de l’Agriculture, ouvrant la voie à ce que de puissantes entreprises agroalimentaires de bétail et de soja accélèrent leur progression au cœur de l’Amazonie, la plus grande forêt tropicale mondiale, et au cœur du Cerrado, la savane la plus riche en biodiversité de la planète.
  • Le nombre d’attaques contre les peuples indigènes, les autres communautés traditionnelles et leurs territoires s’est considérablement accru. En février, au moins 14 territoires indigènes protégés auraient été attaqués. En outre, le gouvernement a aboli plus de 35 conseils nationaux de participation sociale. Les attaques contre les personnes qui défendent leurs territoires ou leurs ressources naturelles sont de plus en plus fréquentes dans les zones rurales du Brésil, entraînant la mort d’un nombre croissant de dirigeants communautaires, paysans et activistes.
  • La promesse de campagne de Bolsonaro de "mettre fin à toute forme d’activisme" a été mise en œuvre dès le premier jour de son mandat, habilitant le gouvernement à "superviser, coordonner, surveiller et observer les activités et les actions des agences internationales et des organisations non gouvernementales sur le territoire national".
  • Le ministère de l’Environnement et le ministère des Affaires étrangères sont désormais dirigés par des ministres qui nient le réchauffement climatique, ce qui a conduit à la suppression des départements en charge de la question. Même si le Brésil reste signataire de l’Accord de Paris sur le changement climatique, il devient peu probable que l’administration prenne les mesures nécessaires pour mettre en œuvre cet accord.
  • La législation et les politiques socio-environnementales ont été considérablement affaiblies au cours des 100 premiers jours du nouveau gouvernement. Le code forestier a été sapé par de nouvelles mesures réduisant les réserves légales et introduisant un délai plus souple pour la régularisation des terres de ceux qui se les approprient. En janvier 2019, la déforestation en Amazonie aurait augmenté de 54 pour cent par rapport à la même période en 2018.

Les acteurs de la société civile, les militants, les paysans, les travailleurs et les minorités sont mis en danger par la rhétorique incendiaire du gouvernement Bolsonaro et de ses partisans. Il a notamment qualifié de « terroristes » des membres de mouvements populaires tels que le Mouvement des travailleurs sans terre et le Mouvement des sans-abri, ce qui fait craindre que la très controversée loi antiterroriste du Brésil ne soit utilisée pour criminaliser les activistes sociaux.

L’UE est le deuxième partenaire commercial du Brésil, le deuxième importateur mondial de soja brésilien et l’un des principaux importateurs de viande bovine et d’autres produits agricoles en provenance du Brésil. L’UE a donc la responsabilité de s’attaquer aux injustices en matière de droits humains et de l’environnement qui se produisent au Brésil sous le gouvernement Bolsonaro. Elle doit user de son influence pour soutenir la société civile, les droits humains et l’environnement.

L’UE est en train de négocier un accord commercial de grande envergure avec le Mercosur qui vise à élargir l’accès aux marchés et le commerce entre les deux régions, y compris le Brésil. Il est impératif que l’UE envoie un message sans équivoque au président Bolsonaro : l’UE refusera de négocier un accord commercial avec le Brésil tant que les violations des droits humains n’auront pas pris fin, que des mesures strictes pour mettre fin à la déforestation n’auront pas été prises et que des engagements concrets pour mettre en œuvre l’accord de Paris ne seront pas effectifs.

Par le passé, l’UE a suspendu ses préférences commerciales avec des pays impliqués dans des violations des droits humains, comme la Birmanie et les Philippines. En outre, l’UE a limité les importations de produits dont la production impacte les droits humains dans le cas des minerais de conflit. Il est temps que l’UE adopte une position similaire et ferme pour empêcher une détérioration de la situation des droits humains et de l’environnement au Brésil.

C’est pourquoi nous vous appelons à :

  1. Arrêter immédiatement les négociations en vue d’un accord de libre-échange UE-Mercosur.
  2. Garantir que les produits brésiliens vendus dans l’UE, ou les marchés financiers qui les soutiennent, ne génèrent plus de déforestation, d’accaparement des terres indigènes et de violations des droits humains.
  3. Exiger la confirmation, avec des preuves matérielles, que le gouvernement brésilien respectera ses engagements dans le cadre de l’Accord de Paris sur le changement climatique.
  4. Accroître le soutien à la société civile brésilienne, notamment en renforçant la mise en œuvre du plan d’action de l’UE sur les droits humains et la démocratie et en organisant des consultations proactives avec les organisations de la société civile brésilienne qui traitent des droits humains et du fonctionnement démocratique de la société civile brésilienne.
  5. Surveiller les violations des droits humains et y réagir – notamment en enquêtant sur les cas depuis l’élection de M. Bolsonaro – et renforcer les mécanismes de protection des défenseurs des droits humains. Pour les personnes les plus exposées, y compris les populations indigènes autochtones et les défenseurs de l’environnement, l’UE devrait fournir, y compris par l’intermédiaire de ses représentations politiques, une aide directe et rapide en cas de besoin.

Cordialement

International
ALBA Movimientos
FIAN International
foodwatch international
GRAIN
Greenpeace
ISP Interamericas
OMCT – World Organisation Against Torture
Plataforma América Latina mejor sin TLC
Alianza Biodiversidad
PSI Public Service International Américas

Europe
CIDSE – International family of Catholic social justice organisations
Climate Alliance
Corporate Europe Observatory
EU-LAT Network
European Coordination Via Campesina
European Environmental Bureau
Fern
Food & Water Europe
Friends of the Earth Europe
Institute for Agriculture and Trade Policy (IATP) Europe
S2B network
Slow Food Europe

Argentine
Acción por la Biodiversidad
Amigos de la Tierra Argentina
AMUMRA – Asociación Civil de Derechos Humanos Mujeres Unidas Migrantes y Refugiadas en Argentina
Asamblea Argentina mejor sin TLC
ATTAC Argentina
COMUNA (Colectiva en Movimiento por una Universidad Nuestramericana) en el FPDS-CN
Diálogo 2000 – Jubileo Sur Argentina
Frente Patria Grande
Frente Popular Dario Santillan
Fundación Grupo Efecto Positivo
INPADE / FOCO
Resumen Latinoamericano
Vamos- Frente Patria Grande

Autriche
Anders Handeln
Attac Austria
Austrian Federal Chamber of Labour/AK Europa
Climate Alliance Austria
Coordination office of the Austrian episcopal conference for international development and mission (KOO)
DKA Austria
globalista
Grüne Bildungswerkstatt NÖ
Grupo Encuentro Austria Argentina – GEAA
HORIZONT3000
Informationsgruppe Lateinamerika (IGLA)
International Fellowship of Reconciliation Austria
Jahoda -Bauer Institut
NeSoVe / Network Social Responsibility
ÖBV-Via Campesina Austria
Parents For Future Vienna
proge Union
Selbstbesteuerungsgruppe Bischof Kräutler
transform!at
vöwg

Pays Basque
ELA
Mugarik Gabe
TRADENER

Belgique
Commission Justice et Paix
11.11.11
Broederlijk Delen
CNCD-11.11.11
Commission Justice et Paix
Entraide et Fraternité
FIAN Belgium
FIAN Belgium
Indignez-Vous
SOLIDAIR MET GUATEMALA

Bolivie
Fundación Solón

Bosnia and Herzegovina
Centar za zivotnu sredinu/ Friends of the Earth Bosnia and Herzegovina

Brésil
Justiça nos Trilhos
Movimento dos Atingidos por Barragens – MAB
AMAST RJ
AMAU (Articulação Metropolitana de Agricultura Urbana e Periurbana)
Associação Alternativa Terrazul
Asssociação para Recuperação e Conservação do Ambiente – ARCA
Campanha Antipetroleira “Nem um poço a mais!”
Caritas Arquidiocesana de Brasília
Central Única dos Trabalhadores – CUT
Confederação Nacional dos Trabalhadores em Seguridade Social da CUT
CONFEDERAÇÃO NACIONAL DOS TRABALHADORES NA SAÚDE
Convívio Slow Food Parahyba
FASE – Solidariedade e Educação
Fasubra sindical
Federação das Organizações Indígenas do Rio Negro – FOIRN
Federação Nacional dos Enfermeiros
Fórum da Amazônia Oriental – FAOR
FÓRUM MUDANÇAS CLIMÁTICAS E JUSTIÇA SOCIAL
Grupo semente
INESC
INESC – Instituto de Estúdios Socioeconômicos
İnstituto EQUİT – Gênero, Economia e Cidadania Global
Instituto Floresta de Pesquisa e Desenvolvimento Sustentável
INSTITUTO MADEIRA VIVO – IMV
Jubileu Sul Brasil
Justiça Global
Movimento dos Trabalhadores Sem Terra – MST
Movimento Urbano de Agroecologia – MUDA
OLMA – Observatório Nacional de Justiça Socioambiental Luciano Mendes de Almeida
Operação Amazônia Nativa
REBRİP- Rede Brasileira pela İntegração dos Povos
Rede Jubileu Sul
Slow Food Brasil
Slow Food Salvador
Tribunal Populr

Bulgarie
Za Zemiata – Friends of the Earth Bulgaria

Canada
Comité pour les droits humains en Amérique latine – CDHAL

Catalunya
Lafede.cat – Organitzacions per a la Justícia Global

Chili
Plataforma Chile mejor sin TLC

Colombie
Coordinación social y política Marcha Patriótica
Marcha Patriotica
Proceso de Comunidades Negras

Croatie
Zelena akcija / Friends of the Earth Croatia

Chypre
Friends of the Earth Cyprus

Rép. Tchèque
Ekumenicka akademie

Danemark
Global Aktion
NOAH – Friends of the Earth
Verdens Skove

Equateur
Observatorio Sociolaboral y del Diálogo Social Ecuador
Oficina de Derechos de la Nauraleza

El Salvador
Colectiva Feminista para el Desarrollo Local
Fundación de e Estudios para la Aplicación del Derecho -FESPAD
Fundación de Estudios para la Aplicación del Derecho -FESPAD-

Angelterre, Ecosse et Irelande du Nord
Friends of the Earth England, Wales and Northern Ireland

Estonie
Estonian Forest Aid (Eesti Metsa Abiks)
Estonian Society for Nature Conservation

Finlande
Friends of the Earth Finland
Friends of the Landless
TTIP Network Finland

France
ActionAid France
Aitec
alofa tuvalu
AMAR Brasil
Attac France
Bloom
cedetim/ipam
collectif anti ogm 66
Collectif Causse Méjean – Gaz de Schiste NON !
Collectif Stop TAFTA / CETA
Comité Pauvreté et Politique
Commitee in solidarity with Indigenous Peoples of the Americas (CSIA-Nitassinan)
Confederation paysanne
Confédération Paysanne Tarn
Emmaüs International
FIDH (International Federation for Human Rights)
France Amerique Latine
France Nature Environnement
LDH pays Rochefortais
Le Lien 26
Les Amis de la Terre (Friends of the Earth France)
Les Amis du Monde Diplomatique
Les Amis du Mouvement des Sans Terre
MNLE
Parents For Future France
ReAct
Réseau européen pour la Démocratie au Brésil (RED.br)
réseau Roosevelt
Sherpa
Solidaires
Veblen Institute

France/Pays Basque
Bizi!

Allemagne
AG Recife e.V.
Agrar Koordination
Agrecol e.V.
Andy Gheorghiu Consulting
ARA e.V.
Arbeitsgemeinschaft bäuerliche Landwirtschaft (AbL)
Bischöfliches Hilfswerk MISEREOR
Brasiliengruppe Tübingen
Brasilieninitiative Freiburg e.V.
Brasiliennetzwerk Niedersachsen
Bund für Umwelt und Naturschutz Deutschland (BUND) / Friends of the Earth Germany
BUND Laichingen
Campact
Coordination gegen BAYER-Gefahren
DEAB e.V.
Die AnStifter
Die AnStifter Stuttgart
Dona Flor e.V.
Eine-Welt-Verein Pachamama Stuttgart
Elternseminar Stuttgart
Erich Fromm Institute Tuebingen
FDCL – Center for Research and Documentation Chile-Latin America
FIAN Deutschland
Forum Ökologie & Papier
GegenStrömung – CounterCurrent
Gentechnikfrei21.de
German NGO Forum on Environment and Development
Health and Environment Justice Support International
Informationsbüro Nicaragua e.V.
Initiative kikuna e.V. – Zukunft Nachhaltig Gestalten
just human e.V.
Kaite-ZIM e. V.
Kölner Bündnis für gerechten Welthandel
Kolumbienkampagne Berlin
Kooperation Brasilien e.V.
Lernen im Aufbruch
mediation and project management agrobiodiversity
mediation and project management agrobiodiversity
Naturfreunde Württemberg e.V.
Naturschutzbund Deutschland
Netzwerk Gerechter Welthandel
Parents For Future Bensheim
Parents for Future Freiburg
Parents for Future Stuttgart
POEMA – Armut und Umwelt in Amazonien
PowerShift e.V.
Pro REGENWALD
ROBIN WOOD
Save Our Seeds
Society for Threatened Peoples
Stiftung Solidarische Welt – Berta Kühnle
Verein für eine gerechte Welt e.V.
WEED – World Economy, Ecology & Development
Welthaus Fürth
Weltladen Rottenburg
Weltladen-Dachverband e.V.
Women Engage for a Common Future
Wuppertaler Aktionsbündnis gegen TTIP und andere Freihandelsfallen
Energeno
Parents for Future Dortmund

Grèce
Consumer association for quality of life- ekpizo

Guatemala
Asociación Comunitaria para el Desarrollo ASERJUS
Comité de Unidad Campesina
consejo de investigaciones en desarrollo
Servicios Jurídicos y Sociales, S.C.

Haïti
Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif

Honduras
DIAKONIA

Hongrie
Clean Air Action Group
Magyar Természetvédők Szövetsége (Friends of the Earth Hungary)

Inde
My Right To Breathe

Irelande
An Claíomh Glas
forest friends ireland
Guarani-Kaiowa Solidarity Ireland
Icsa
Irish Cattle & Sheep Farmers’ Association
Latin America Solidarity Centre
Leave No Trace Ireland
Peoples Movement – Gluaiseacht an Phobail
Radio Latina
ZWAI
Stop Ceta Alliance

Italie
Fair watch
Parents For Future – Turin
Stop TTIP Italia

Luxembourg
ASTM (Action Solidarité Tiers Monde)
Bio-Lëtzebuerg asbl
Mouvement Ecologique
natur&ëmwelt a.s.b.l.

Malte
Nature Trust – FEE Malta

Mexique
Unam
Red Mexicana de Acción frente al libre Comercio

Paraguay
Heñói

Perou
Derecho Ambiente y Recursos Naturales DAR
Asociación Pro Derechos Humanos (APRODEH)
CooperAcción
La Junta
Movimiento Nacional de Mujeres Todas Somos Micaela
Red Peruana por una Globalización con Equidad – RedGE
Red Peruana por una Globalización con Equidad RedGE
Federación de Trabajadores del Agua Potable del Perú – FENTAP-

Pologne
Institute of Global Responsibility (IGO)
ROZRUCH

Portugal
Associação de Combate à Precariedade – Precários Inflexíveis
Circo de Sonho
Climáximo
Corporations- Zero Tolerance
GEOTA
Glocal Faro
Glocal Faro
Mafra sem Glifosato
MAPA – Movimento de Acção Política
Palombar – Associação de Conservação da Natureza e do Património Rural
Parents For Future Portugal
plataforma algarve livre de petroleo
plataforma algarve livre de petroleo
Porto Sem OGM
Quercus, Associação Nacional de Conservação da Natureza
SOS Racismo Portugal
Teachers for Future
TROCA- Plataforma por um Comércio Internacional Justo
ZERO – Association for the Sustainability of the Earth System

Russie
Friends of the Siberian Forests

Espagne
ALTERNATIVA REPUBLICANA
Amigas de la Tierra
Amigos de la Tierra
ASiA- Associació Salut i Agroecologia
Attac Spain
Campanya Catalunya No als TCI
COAG
Col.lectiu Agudells
CONGD-IB
DES DE BAIX (Asociación para el debate y la Acción Ciudadana)
Ecologistas en Acción
Ecologistes en Acció Catalunya
Economistas sin Fronteras
Enginyeria Sense Fronteres
Entrepueblos/Entrepobles/Entrepobos/Herriarte
Iniciativa Cambio Personal Justicia Global
INTUMA SL
ISCOD – Instituto Sindical de Cooperación al desarrollo de UGT
Marxa Mundial de Dones-Catalunya
Observatorio de Multinacionales en América Latina – Paz con Dignidad
Podemos Centro
SETEM Catalunya
SOLdePaz.Pachakuti
SUDS
UGT

Suède
FIAN Sweden
Jordens Vanner
Latinamerikagrupperna // Solidaridad Suecia-América Latina (SAL)
Parents For Future Sweden

Suisse
Bruno Manser Fund
Centre for Developmet and Environment, University of Bern
Pro Natura / Friends of the Earth Switzerland
Solifonds

Pays Bas
Arisa
Both ENDS
Commons Network
La Chispa, digitaal platform over Latijns Amerika
Milieudefensie – Friends of the Earth Netherlands
Platform Aarde Boer Consument
Platform Duurzame en Solidaire Economie
SOMO
Transnational Institute
Vrijschrift
Women’s International League for Peace and Freedom dutch section

Royaume Uni
Banana Link
CORE Coalition
EcoNexus
Farms not Factories
Global Justice Now
Globalizations journal
Health and Trade Network
Health and Trade Network
London Mining Network
Parents For Future UK
Traidcraft Exchange
War on Want

RU/France
Rethinking Value Chains

RU/Pays Bas
Forest Peoples Programme

Uruguay
REDES-Amigos del Tierra (FoE) Uruguay

source: S2B