ALE Maroc-USA: Hausse de 44 pc du volume des échanges commerciaux bilatéraux en 2006

Atlas Vista Maroc | 30-mars-2007

Hausse de 44 pc du volume des échanges commerciaux bilatéraux en 2006

CASABLANCA (MAP) — Le volume des échanges commerciaux entre le Maroc et les Etats-Unis a atteint 1.396,8 millions de dollars en 2006, la première année de mise en oeuvre de l’accord de libre-échange (ALE) entre les deux pays, soit une hausse de 44 pc par rapport à l’année 2005, a indiqué le directeur exécutif de la Chambre de commerce Américaine au Maroc (AMCHAM), Carl Dawson.

M. Dawson, qui s’exprimait lors d’un atelier sur l’ALE Maroc-USA organisé vendredi à Casablanca par l’AMCHAM, a qualifié de ""positif"" le bilan des échanges commerciaux entre les deux pays, précisant que les exportations marocaines vers les Etats-Unis se sont chiffrées à 521,2 millions de dollars (+17 pc) alors que les importations ont atteint 875,5 millions de dollars (+67 pc).

Les exportations marocaines en 2006 ont porté notamment sur la machinerie électrique (122 millions de dollars, +15pc), l’habillement (100 millions de dollars, +75,5 pc), les conserves alimentaires (31millions de dollars, +41 pc), les chaussures (12 millions de dollars, +66 pc) et les fruits et noix comestibles (10 millions de dollars, +78 pc).

Les importations ont concerné en particulier les avions (250 millions de dollars, +51 pc), les céréales (163 millions de dollars, +98 pc), la machinerie (76 millions de dollars, +40 pc), la machinerie électrique (49 millions de dollars, +95 pc), le plastique (46 millions de dollars, +1112 pc) et le combustible minéral (34 millions de dollars, +243 pc).

Au volet des investissements associés à l’ALE, M. Dawson a noté que les investisseurs américains sont de plus en plus présents au Maroc, citant à cet égard le projet de développement de la station balnéaire Taghazout (Agadir), avec un investissement de 1,1 milliards de dollars.

L’accord de libre-échange entre le Maroc et les Etats-Unis, entré en vigueur en janvier 2006, est l’aboutissement d’un cheminement bilatéral positif, marqué par une succession d’accords à vocation économique.

Il contribue à dynamiser les flux d’échanges bilatéraux et surtout les projets et les perspectives d’investissements américains au Maroc.

keywords: