La Chine et la Nouvelle-Zélande décident de discuter bientôt de l’amélioration de leur accord de libre-échange

All the versions of this article: [English] [français]

JPEG - 65.4 kb
New Zealand hopes that a renegotiated agreement would allow it to sell more dairy products to China

CRI | 27 mars 2017

La Chine et la Nouvelle-Zélande décident de discuter bientôt de l’amélioration de leur accord de libre-échange

(Xinhua) La Chine et la Nouvelle-Zélande ont décidé de lancer fin avril des négociations sur l’amélioration de leur Accord de libre-échange bilatéral.

Un consensus à cet égard a été atteint lors de la visite en cours du Premier ministre chinois Li Keqiang en Nouvelle-Zélande, dont l’un des objectifs majeurs est de discuter avec Wellington de l’amélioration de cet accord, qui est entré en vigueur en 2008.

Lors d’une conférence de presse conjointe donnée à l’issue de ses entretiens avec son homologue néo-zélandais Bill English, M. Li a indiqué que l’amélioration de l’Accord de libre-échange sino-néo-zélandais permettrait de promouvoir le développement des relations bilatérales dans les domaines économique et commercial et d’apporter davantage de bénéfices aux peuples des deux pays.

Les négociations porteront sur l’investissement, le commerce des services, le régime de quarantaine des animaux et des plantes, le principe du lieu d’origine de production, l’économie, la technologie, le commerce en ligne et les politiques relatives à la concurrence, selon l’ambassadeur de Chine en Nouvelle-Zélande, Wang Lutong.

"L’Accord de libre-échange sino-néo-zélandais est l’un des accords de niveau le plus élevé signé entre la Chine et un pays développé. Nos deux pays ont établi de bonnes relations commerciales avec une vision à long terme et la croissance du commerce bilatéral dépasse notre croissance économique", a déclaré M. Li.

Le chef du gouvernement chinois a également appelé les deux pays à travailler conjointement à la protection de l’économie ouverte et du libre-échange et à promouvoir la stabilité régionale et la paix dans le monde.

Grâce à l’Accord de libre-échange, un large éventail de produits néo-zélandais sont très appréciés des consommateurs chinois, notamment dans le domaine de la santé, s’est félicité M. English, qui a ajouté que son pays coopérerait avec les autorités chinoises dans le domaine de la sécurité alimentaire afin de veiller à ce que tous les produits néo-zélandais exportés vers la Chine répondent aux normes exigées.

Lundi, la Chine et la Nouvelle-Zélande ont signé une série de documents de coopération, notamment un plan d’action pour la coopération dans la lutte contre le changement climatique et l’approfondissement de la coopération dans le cadre de l’initiative "La Ceinture et la Route".

Li Keqiang est arrivé dimanche à Wellington pour une visite officielle en Nouvelle-Zélande, après une visite en Australie.

keywords:
source: CRI