Ouverture de la renégociation de l’ALE KORUS le 22 août à Séoul

All the versions of this article: [English] [français]

JPEG - 57.2 kb

Yonhap | 18 août 2017

Ouverture de la renégociation de l’ALE KORUS le 22 août à Séoul

Le Bureau du représentant américain au commerce (USTR) a annoncé ce jeudi (heure locale) le début de la négociation de l’accord de libre-échange entre la Corée du Sud et les Etats-Unis (ALE KORUS) le 22 août prochain à Séoul.

Côté Séoul, le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie a confirmé la tenue d’une session spéciale de la Commission conjointe coréano-américaine de l’ALE KORUS après que l’USTR a émis une lettre de demande le 12 juillet dernier.

Dans un communiqué publié par l’USTR ce jeudi, il a été indiqué que «l’ambassadeur (Robert) Lighthizer et le ministre sud-coréen du Commerce Kim Hyun-chong auront une visioconférence d’ouverture en parallèle à une réunion de haut niveau entre officiels des Etats-Unis et de la Corée du Sud à Séoul.»

En raison de son planning chargé, le chef de l’USTR, Robert Lighthizer, ne pourra pas venir en Corée du Sud et une délégation américaine de haut niveau sera à Séoul pour l’occasion. Le communiqué a détaillé l’objectif de cette réunion de «discuter de choses concernant l’opération de l’ALE KORUS, incluant les éventuels amendements et la modification de cet accord afin de résoudre plusieurs problèmes concernant l’accès au marché sud-coréen pour les exportations des Etats-Unis, en particulier, et traiter le déséquilibre commercial significatif (avec Séoul).»

Sur le sujet des échanges commerciaux entre les deux pays, le président américain Donald Trump a maintenu une position très dubitative, en employant même le mot «horrible» et en affirmant que les Etats-Unis sont des perdants dans cet accord. Depuis, la demande de renégociation était de plus en plus pressante de la part du gouvernement américain.

Du côté de Séoul, le ministère sud-coréen a répondu dans une lettre, sans mentionner la possibilité d’une modification de l’accord, et a affiché simplement son accord pour la tenue de cette réunion. Le ministère projette de mettre en relief que «l’ALE KORUS a porté ses fruits dans un principe de réciprocité pour le commerce, les investissements et la création d’emplois pendant ses cinq ans d’application», «on discutera des moyens d’analyser les effets de l’ALE entre les deux pays d’une façon objective.»

D’après une analyse de la Commission du commerce international (ITC) des Etats-Unis, le déficit américain dans les échanges commerciaux avec la Corée du Sud s’est élevé à 28,3 milliards de dollars en 2015 alors que s’il n’y avait pas eu d’ALE KORUS, il aurait atteint 44 milliards.

keywords:
source: Yonhap