Des projets en vue avec la Russie, dont une zone de libre-échange

JPEG - 24.6 kb

African Manager | 26 avril 2019

Des projets en vue avec la Russie, dont une zone de libre-échange

“ La Tunisie et la Russie examineront les procédures nécessaires pour mettre en place une zone de libre-échange entre les deux pays “, a annoncé le ministre du Commerce, Omar Behi, à l’issue de la réunion de la septième session de la Commission mixte économique tuniso-russe, tenue, vendredi, à Tunis.

Behi a fait savoir que la Tunisie ambitionne d’attirer plus d’investissements russes, notamment dans le secteur automobile, lequel suscite l’intérêt d’un nombre de sociétés russes. Dans ce contexte, il a rappelé que notre pays servira de plateforme pour les investisseurs russes afin de conquérir de nouveaux marchés africains et européens au vu de la proximité de la Tunisie de ces marchés et des accords de partenariat qu’elle a conclu, notamment avec l’Union Européenne (ALECA) et avec l’Afrique orientale et australe (Marché commun de l’Afrique orientale et australe -COMESA).

Le ministre a estimé, par ailleurs, que cette rencontre a été une occasion pour examiner plusieurs accords permettant de booster la coopération bilatérale dans le domaine du transport, et les actions à mener afin de renforcer le nombre de touristes russes affluents sur la Tunisie.

De son côté, Vitaly Mutko, vice-président du gouvernement de la Fédération de Russie, a souligné que les deux pays tiennent à “ impulser des relations de coopération mutuellement avantageuses “.Et d’ajouter que la Russie est intéressée par l’intensification de ses investissements, surtout dans les secteurs de l’énergie, du transport, de la construction mécanique, l’infrastructure, l’agriculture…

Il est à souligner que nous recensons 9 sociétés russes, représentant un investissement de l’ordre de 20,77 millions de dinars (MD), soit l’équivalent de 6 millions d’euros, et 780 postes d’emploi. Ces sociétés opèrent essentiellement dans les domaines des industries pharmaceutiques, de l’agriculture et du consulting.

keywords:
source: African Manager