bilaterals.org logo
bilaterals.org logo
   

La Tunisie et la Grande-Bretagne signent un accord régissant leurs relations après le Brexit

All the versions of this article: [English] [français]

JPEG - 118.5 kb

African Manager | 4 octobre 2019

La Tunisie et la Grande-Bretagne signent un accord régissant leurs relations après le Brexit

Le gouvernement britannique a signé vendredi à Londres un accord de commerce et de continuité politique avec la Tunisie, annonce le site officiel du Cabinet britannique qui précise que le commerce entre les deux pays s’est élevé en 2018 à 378 millions de livres sterling (1£ valant 3,5181DT).

Avec cet accord, la Tunisie rejoint le concert des pays avec lesquels le Royaume-Uni entretient des échanges commerciaux sécurisés pays représentant 100 milliards £. Un accord qui garantira aux entreprises et consommateurs britanniques le bénéfice d’un accès continu au marché après leur retrait de l’Union européenne.

Ce sont l’ambassadeur de Tunisie à Londres , Nabil Ben Khedher, et son homologue britannique à Tunis, Louise De Sousa, qui ont signé l’accord , dont s’est félicité le ministre britannique chargé du Moyen-Orient, Andrew Murrison, y voyant « le témoignage de l’engagement du Royaume-Uni à l’égard de la Tunisie, qui œuvrent de concert pour soutenir nos ambitions communes à long terme d’un partenariat économique renforcé ».

Rassurer les Britanniques sur le libre commerce

La Tunisie représente des opportunités pour les entreprises britanniques et cet accord donne aux exportateurs et aux consommateurs la certitude dont ils ont besoin pour continuer à commercer librement et en toute confiance alors que le Royaume-Uni se prépare à quitter l’UE, a-t-il assuré , précisant que l’accord prévoit, entre autres avantages commerciaux, le libre-échange en franchise de droits des produits industriels ainsi que la libéralisation du commerce des produits agricoles, agroalimentaires et de la pêche.

Outre la croissance des échanges commerciaux, l’accord d’aujourd’hui vise à approfondir la coopération entre le Royaume-Uni et la Tunisie en matière de politique étrangère et de liens économiques, sociaux et culturels. L’accord fournit un cadre pour le dialogue politique et le renforcement de la coopération sur des questions importantes telles que l’éducation, le commerce, l’environnement et les droits de l’homme ; il réaffirme l’engagement de la Grande-Bretagne à entretenir des relations étroites avec la Tunisie et l’Afrique du Nord.

Baisse des prix contre celle des droits de douane

Pour sa part, le ministre d’État britannique au Commerce, Conor Burns, a souligné que son gouvernement s’est engagé à faire en sorte que les entreprises soient totalement préparées au Brexit, se déclarant convaincu que cet accord marquera le début d’une nouvelle phase de coopération accrue entre nos deux pays et qu’il contribuera à ouvrir la voie à l’accroissement du commerce et des investissements bilatéraux à l’avenir.

Il est à noter que l’accord qui sera soumis aux procédures parlementaires nationales tant au Royaume-Uni qu’en Tunisie avant son entrée en vigueur, est destiné à prendre effet lorsque l’accord UE-Tunisie cessera de s’appliquer au Royaume-Uni.

Il convient de savoir qu’en vertu du nouvel accord, les consommateurs britanniques continueront de bénéficier de prix plus bas sur les produits importés de Tunisie, tels que les textiles et les vêtements. Les consommateurs tunisiens continueront de bénéficier d’une baisse des droits de douane sur des produits tels que les machines et les appareils mécaniques fabriqués au Royaume-Uni.

L’accord d’association entre le Royaume-Uni et la Tunisie reproduit autant que possible les effets des dispositions commerciales et non commerciales existantes.


 source: African Manager